Rencontres Ethnologie et Cinéma

XXIe Rencontres autour du Film Ethnographique

Rencontres Ethnologie et CinémaCorps en passage 2017

XXIe Rencontres autour du Film Ethnographique

Version imprimable

 

Les XXIe RENCONTRES

AUTOUR DU FILM ETHNOGRAPHIQUE

 

Du 13 au 19 novembre 2017 - Grenoble

 

CORPS EN PASSAGE

 

À l’origine de l’aventure cinématographique, il y a des corps en passage et la tentative d’enregistrer leur mouvement à travers des séquences rapides de clichés. Depuis la chronophotographie, le cinéma n’a cessé de courir après le paradoxe de retenir le mouvement par son inscription. De son côté l’ethnographie, très souvent en défaut de discours et de symboles (parfois suite à un choix volontaire), s’est retrouvée sans arrêt face à des corps qui dans l’agencement de leur présence et de leur mouvement véhiculaient une identité et des conduites anthropologiques : des formes-de-vie. Comment les saisir ? Comment les penser : par l’alliance du cinéma ?

La 21ème édition des Rencontres autour du film ethnographique nous invite à rencontrer les multiples mouvements et transformations dont les corps peuvent être les sites dans leurs captations cinématographiques. Il sera question, évidemment, de films chorégraphiques : autour de rituels et de danses. Parfois, le corps mis en mouvement par la chorégraphie est entraîné dans des altérations de conscience entre le délire psychique, le théâtre et la thérapie : c’est le cas de la transe, un des focus du prochain festival. De ce fait, les projections s’intéresseront aux passages identitaires et perceptifs qui concernent les corps dans des transitions pathologiques, mais aussi dans la recherche d’une identité sexuelle. Sans oublier les mouvements géo-politiques des corps en migration et les hybridations (jamais si actuelles) entre organismes (humains) et prothèses technologiques.

Venez découvrir la riche programmation de la semaine festivalière du 13 au 19 novembre, où le cinéma sera confronté autant à la discussion entre experts et publics qu’au croisement avec d’autres formes artistiques : la photo, la danse, le chant…

 

Programmation //Jacopo Rasmi, Nina Moro,  Guillaume Bourgois, Alice Lenay, Raimon Gaffier.

Graphisme programme et affiche / Communication // Vincent Velasco / Eloïse Pommiès, Nina Moro

Partenaires de programmation

Mon CinéCinéma Le Mélièsle Ciné-Club de Grenoblela Cinémathèque de Grenoble, le Département Arts du Spectacle et l'EST (Univ. Alpes Grenoble), le 102la Bibliothèque Kateb Yacine, Le Prunier SauvageCINEXLa Tête Bleuela Société Française d'Anthropologie VisuelleDolce CinémaVues d'en Face, CHU de Grenoble

Partenaires financiers

FDSIECROUSEtonnez-vousMSH-AlpesVille de GrenobleDépartement de l’Isère.

 

PROGRAMME 2017
(pdf)

Bande annonce

DOSSIER DE PRESSE

Facebook


Films

12 jours

Avant 12 jours, les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience, d’un côté un juge, de l’autre un patient, entre eux naît un dialogue sur le sens du mot liberté et de la vie.

>> en présence de Raymond Depardon

87 min' | français | format : Couleur, HD | direction : Raymond Depardon

The Path

Tarikat est un poème visuel autour d'un voyage vers l'illumination. Appelé par un rêve mystique, Derya se retrouve parmi les âmes imprégnées de la tradition soufie islamique. Ils se joignent à des mouvements hypnotiques et à des rythmes vibrants, se dissolvant dans un océan de silence.

17' | Pays-Bas | direction : Jasmijn Schrofer

Go Back

Kos. Juillet 2015. Ils viennent de franchir la porte d’entrée du Vieux-Continent, avec l’espoir de rejoindre au plus vite les capitales du nord. Mais, sur place, une lourde procédure administrative leur barre la route. Le camp est vite surchargé. Et la police, sous pression, cède à la brutalité.

30' | direction : Benjamin Chevallier

La couleur du caméléon

Réfugiée homosexuelle, Corinne n'a cessé de se déplacer pour trouver sa place. Elle revient sur son itinéraire géographique, identitaire et amoureux depuis le Congo, son pays d'origine, jusqu’à la France : le combat d'une vie, qui s'incarne dans sa pratique de la boxe.

12 minutes' | direction : Malorie Moure

Isabella Morra

Ce film, librement inspiré de la pièce d’André Pieyre de Mandiargues, Isabella Morra, est issu d’un tournage avec des enfants d’une cité située sur les hauteurs de Boulogne-sur-Mer. À travers un matériau constitué d’activités quotidiennes et de portraits d’enfants captés dans leur théâtralité spontanée, un jeu de résonance s’établit avec l’univers du texte.

22 minutes' | direction : Asabel Pagliai

Je ne me souviens de rien

Décembre 2010 : la révolution éclate en Tunisie, le pays de mon père. Traversant au même moment un épisode maniaco-dépressif d’une grande intensité, je suis diagnostiquée bipolaire et entre en clinique psychiatrique. Au sortir de cette longue dépression, je n’ai presque aucun souvenir de ce moment de vie. Me restent des dizaines d’heures de rushes, des centaines de photos, deux carnets remplis d’écrits, de collages, de dessins, précieuses traces palliant à mon amnésie. Le projet de ce film : reconstituer ma mémoire.

59 minutes' | France | direction : Diane Sara Bouzgarrou

Juste une heure toi et moi

Il y a quelques années, j’ai découvert de vieux films que mon grand-père avait tournés tout au long de sa vie. J’ai commencé à les regarder avec curiosité et une grande émotion, tout particulièrement ceux marqués d’un L, l’initiale du prénom de ma mère, Liseli. Comme par magie, ces images ont redonné vie à une personne mystérieuse que je connaissais peu : ma mère, morte quand j’avais sept ans.

55 minutes' | Italie | direction : Alina Marazzi

Attenberg

Marina, 23 ans, vit avec son père dans une ville industrielle sur la côte. Se tenant à distance des êtres humains qu'elle juge bien trop étranges, Marina préfère écouter les chansons de Suicide, regarder les documentaires animaliers de Sir David Attenborough et prendre des cours d’éducation sexuelle avec sa seule amie Bella.

95 minutes' | Grèce | direction : Athina Rachel Tsangari

LOS PINTOS. TARAHUMARAS 82

A l'occasion des fêtes de la Semaine Sainte, les Indiens Tarahumaras du Mexique inventent (ou retrouvent) des rites de danses d'hommes au visage et au corps peints. Enfants, adolescents, jeunes gens, tous occupent les lieux du village pendant trois jours et trois nuits, sans interruption, au son obstiné des tambours.

57' | France / Mexique | direction : Raymonde Carasco

Whipping Zombie

Dans un village haïtien reculé, une cérémonie rituelle est ici filmée pour la première fois : le kale zonbi (« zombie fouetteur »). Dans l’épuisement à mort des corps et leur renaissance symbolique, danse, musique et transe semblent rejouer avec une violence inouïe une lointaine mémoire de l’esclavage.

30' | Italie | direction : Yuri Ancarani

The Masked Monkeys

Les arts masqués d'Indonésie, communément appelés wayang topeng, se pratiquent depuis des milliers d'années. Dans les échelons les plus bas de la société javanaise, on peut trouver une manifestation unique de cette tradition. Ses praticiens sont des artistes, mais ils ne sont pas seulement des animateurs. Leur but n'est pas simplement de divertir mais aussi d'être respecté, d'être honoré, de réussir...

31' | Allemagne/Indonésie | format : 16mm | direction : Anja Dornieden and Juan David González Monroy

Ne pleure pas

Un groupe d’amis se fait ses adieux avant son départ à la guerre. Dernières heures en tant que civils et conscrits : une dernière baignade et en route pour les trains qui les mèneront à leurs unités. Un climat d’exaltation, de rébellion, de nostalgie... Les derniers moments de liberté.

9' | Pologne | format : 35mm / n&b | direction : Grzegorz Krolikiewicz

Appunti del passagio

Appunti del passaggio présente dans une perspective mineure les manières dont le phénomène historique de la migration du sud vers le nord de l'Europe est représenté aujourd'hui, testant la validité de l'Histoire et l'exposant aux récits de ceux qui ont réellement fait le passage.

43' | Suisse | direction : Maria Iorio et Raphaël Cuomo

Tourou et Bitti, les tambours d'avant

Un plan-séquence montrant le moment le plus important d'un rituel de possession, au cours duquel les hommes du village de Simiri demandent aux esprits de l'étendue sauvage de protéger les moissons des sauterelles.

12' | France | direction : Jean Rouch

La Taranta

Le film documente les travaux de l’anthropologue Ernesto De Martino dans la région de Salento : les « tarentari » (des femmes victimes de la tarentule, possédées par le Mal), s’abandonnent à une danse qui évoque les mouvements de l’araignée pour se libérer de la maladie.

20' | Italie | format : n&b | direction : Gianfranco Mingozzi

L'EAU PAR-DELÀ LE FEU - PERFORMANCE DE BUTOH BLANC

En sortie de résidence à l'EST du 13 au 17 novembre, la danseuse nous proposera une performance inspirée par le Maître du « Butô blanc » Masaki Iwana. Le thème du travail d’Alessandra sera: « Se faire lieu du corps. Un oiseau empaillé de lumière… entre temps expose l’intérieur ».

MASTER CLASS

>> Mardi 14 novembre de 18h à 21h 

>> Mercredi 15 novembre de 18h à 21h

Inscriptions : culture.univ-grenoble-alpes.fr

format : Performance dansée | direction : Alessandra Cristiani

Mourir comme un homme

Tonia, une transsexuelle vétéran des spectacles de travestis à Lisbonne, voit s’effondrer le monde qui l’entoure : son statut de star est menacé par la concurrence des jeunes artistes. Pressée par son jeune copain Rosário d’assumer l’identité de femme et de se soumettre à l’opération qui la fera changer de sexe, Tonia lutte contre ses convictions religieuses les plus intimes.

MASTER CLASS autour du cinéma de Joao Pedro Rodrigues
>> VENDREDI 17 au cinéma Juliet Berto 14h

133' | Portugal | portugais | direction : João Pedro Rodrigues

Totem

[JEUNE PUBLIC] 
Un bûcheron se rend dans la forêt pour abattre un arbre.

9' | France | format : Animation | direction : Paul Jadoul

La mécanique des corps

Dans un centre de rééducation fonctionnelle, des prothèses mécaniques façonnées sur mesure aident des hommes et des femmes amputés à se redéfinir en se réappropriant leur corps.

78' | France | direction : Matthieu Chattelier

Three thousand worlds / RIVER

On pénètre dans une salle plongée dans l’obscurité. Il n’y a pas de bruit mais trois faisceaux de lumière. Celui du centre, le visage filmé de River Phoenix sous tous les angles. Ceux des côtés, une série de photographies très sombres prises lors de raves.

Accompagnée d'un Concert de Landing Aloud

format : Installation | direction : Franky Demoulin

Pagani

À Pagani, au pied du Vésuve, les célébrations de Notre-Dame-des-Poules restent empreintes d’une religiosité préchrétienne qui anime encore organisateurs et habitants. Mais la tradition a en soi plusieurs traits fascinants, dont le rôle capital qu’y jouent les femminielli, hommes habillés en femmes, êtres supérieurs qui font le trait d’union entre les sexes mais aussi entre naissance et mort.

52' | Italie | direction : Elisa Flaminia Inno

Duo Napulitanata

Un voyage dans l'univers de la chanson napolitaine

direction : Duo Napulitanata

MASTERCLASS - Le cinéma de Joao Pedro Rodrigues

Une après-midi de présentation du cinéaste portugais, Joao Pedro Rodrigues. Projection d'extraits et de courts-métrages.

Présenté par Guillaume Bourgois et Pierre Jailloux.

format : Master class | direction : Joao Pedro Rodrigues

Carte blanche à Régis Hébraud

"Le corps dansant des Tarahumaras"

direction : Raymonde Carasco

MASTER CLASS - Alessandra Cristiani

En sortie de résidence à l'EST du 13 au 17 novembre, la danseuse nous proposera une performance inspirée par le Maître du « Butô blanc » Masaki Iwana. Le thème du travail d’Alessandra sera: « Se faire lieu du corps. Un oiseau empaillé de lumière… entre temps expose l’intérieur ».

Inscription : culture.univ-grenoble-alpes.fr

direction : Alessandra Cristiani

Intervenants

Raymond Depardon

- Réalisateur

Guillaume Bourgois

- Enseignant-chercheur, Université Grenoble Alpes

Maître de conférences en Etudes cinématographiques (Univ. de Grenoble Alpes). Il travaille sur le cinéma portugais, les œuvres de J-L Godard, le cinéma moderne américain et les films de Werner Herzog. Il a publié de nombreux articles ainsi qu’un ouvrage d’analyse du film L’Etrange affaire Angélica de Manoel de Oliveira (De L’incidence, 2013).

 

Jacopo Rasmi

- doctorant à l’Université Grenoble Alpes.
Ses recherches portent sur l’écologie des pratiques médiales documentaires à partir du contexte italien contemporain, et des auteurs tels que Michelangelo Frammartino, Gianfranco Rosi, Pier Paolo Pasolini.

Claudine Nougaret

- Productrice, cinéaste

Nathalie Giloux

- Psychiatre

Malorie Moure

- Réalisatrice

Après une classe préparatoire littéraire au lycée Champollion de Grenoble, elle suit des études de géographie et de cinéma à l’École Normale Supérieure de Lyon, où elle obtient son agrégation de géographie. Elle part à Paris faire un master de documentaire (Paris VII) en 2016. Aujourd'hui, elle est professeure d'histoire-géographie au lycée et continue de mener ses projets de réalisation. Passionnée de photographie et de dessin, elle souhaite réaliser un film d'animation sur la thématique du droit des femmes.

Benjamin Chevallier

- Réalisateur

"J’ai étudié la philosophie et les sciences politiques à Paris, puis j’ai intégré la Fémis. Je m’intéresse aux formes documentaires expérimentales. Go Back, c’est mon premier film. Je l’ai réalisé, cadré, monté, et sous-titré en jaune. J’ai 24 ans et des poussières."

Diane Sara Bouzgarrou

- Réalisatrice

Thierry Bougerol

- Professeur de psychiatrie

Régis Hébraud

- Réalisateur

« J’ai rencontré Raymonde Carasco dans les années 50 à Carcassonne où nous étions élèves des Ecoles Normales d’Instituteurs. A l’initiative de Raymonde, nous avons effectué 18 voyages au Mexique entre 1976 et 2001. Formé à la technique cinématographique lors du tournage à Pompeï avec l’opérateur Bruno Nuytten et de la réalisation de "Gradiva -Esquisse I" (1977-78), je suis devenu, dès 1977, l’opérateur image et son de Raymonde, son monteur, et nous avons réalisé et produit ensemble la fresque des 17 films Tarahumaras. »

(http://raymonde.carasco.online.fr/)

Aude Fourel

- Enseignante, vidéaste, artiste plasticienne, Université Grenoble Alpes

Artiste plasticienne et vidéaste, Aude Fourel travaille sur les liens entre photographie, cinéma, flux et corps. Elle envisage la pellicule, l’impression et la projection comme territoires d’une double empreinte et d’une simultanéité intensive entre corps-image et image-mouvement.

Depuis une dizaine d'années, il fabrique des machines et des installations dans différents lieux : théâtres, squats, galeries, musées, écoles, lieux désaffectés, jardins, avec des musiciens et des cinéastes au cours de performances, souvent en France, mais aussi à l'étranger.

Maria Iorio

- Réalisatrice

Duo d'artistes basés à Genève et Berlin, Maria Iorio and Raphaël Cuomo examinent les histoires entrelacées de la migration et du cinéma et manifestent une contre-mémoire du «miracle économique». Le travail qui en résulte rassemble des films, des moments performatifs, des documents collectés, des écrans architecturaux. Ils se concentrent actuellement sur les «cinémas mineurs» postcoloniaux et les histoires inachevées.

Raphaël Cuomo

- Réalisateur

Duo d'artistes basés à Genève et Berlin, Maria Iorio and Raphaël Cuomo examinent les histoires entrelacées de la migration et du cinéma et manifestent une contre-mémoire du «miracle économique». Le travail qui en résulte rassemble des films, des moments performatifs, des documents collectés, des écrans architecturaux. Ils se concentrent actuellement sur les «cinémas mineurs» postcoloniaux et les histoires inachevées.

Danseuse et performeuse italienne. Son expérience artistique prend ses origines dans une recherche théâtrale centrée sur le training et le corps proche du parcours de l’Odin Teatret. Dès 1996, elle a commencé une recherche à la fois pratique et théorique sur la discipline japonaise de l’Ankoku Buto. Elle collabore régulièrement avec la compagnie Habillé d’eau de Sivia Rampelli.

Pierre Jailloux

- Enseignant-chercheur, Université Grenoble Alpes

Maître de conférences en études cinématographiques à l'Université Grenoble-Alpes, où il enseigne notamment l'Histoire du cinéma, Pierre Jailloux s'intéresse à toutes sortes de films, mais plus particulièrement à leur dimension fantastique, voire horrifique. Auteur de divers articles dans des revues spécialisées, et intervenant régulièrement dans des colloques et journées d'études, il écrit actuellement un essai surVirgin Suicides de Sofia Coppola.

Franky Demoulin

- Réalisateur

Après des études de philosophie, Franky Demoulin commence sa carrière artistique en réalisant quelques courts-métrages et une série de photographies abstraites. Il est actuellement en écriture de son premier long métrage IDAHO, fiction sur le milieu rave de Marseille, dont les personnages seraient joués par des acteurs non-professionnels, noctambules eux-même.

 

Landing Aloud

- Groupe de musique

Landing Aloud est une formation musicale conduite par Nicolas Burtin, Théo Marchal et David Sierra, motivée par une recherche sonore, musicale et textuelle qui s’incarne dans une musique à différentes tendances et combinant musique psychédélique, électronique, shoegaze et textes en français.

Duo Napulitanata

- Groupe de musique

Le répertoire de David Grasselli (guitare, voix) et Fabio Gallucci (mandoline), s'inspire de deux références majeures, Pietro Mazzone, premier chanteur populaire à enregistrer un disque, et Roberto Murolo, chanteur de l'anthologie de la chanson napolitaine. Fidèles aux sources, ces musiciens proposent un voyage parmi les chants napolitains, dans une nostalgie et une virtuosité dépouillée de pathos.

Thierry Bougerol

- Professeur de psychiatrie

Professeur des Universités - Psychiatre des hôpitaux, Professeur de psychiatrie à la Faculté de médecine de Grenoble, Chef du pôle de psychiatrie, neurologie et rééducation neurologique du CHU de Grenoble et des Alpes, chercheur affilié à l’Institut des Neurosciences de Grenoble (GIN).