Rencontres Ethnologie et Cinéma

XXe Rencontres Ethnologie et Cinéma

Rencontres Ethnologie et Cinéma14-20 Novembre 2016

XXe Rencontres Ethnologie et Cinéma

Version imprimable

Depuis 1996, les Rencontres Ethnologie et Cinéma proposent d’explorer la façon dont l’alliance du cinéma et des sciences humaines participe de la production d’une meilleure connaissance des sociétés humaines. La XXe édition s’articulera autour de propositions cinématographiques de tous genres déplaçant nos habitudes de spectateurs pour nous amener à réfléchir sur le réel et ses altérités, au delà d’un monde uniquement humain.

Une semaine de projections de films ouverte à tous sera organisée du 14 au 20 novembre 2016 à la Maison des Sciences de l’Homme et à l’Amphidice (campus de Saint Martin d’Hères) ainsi qu’au Cinéma Le Méliès, au Cinéma Juliet Berto (en partenariat avec la Cinémathèque et le Ciné-club de Grenoble), à la Bibliothèque Kateb Yacine et au Musée Dauphinois.
 
Patenaires financiers : MSH-Alpes, Ville de Grenoble, Département de l'Isère, Musée Dauphinois, CROUS, FSDIE.
Remerciements : Atelier cinématographique Ad libitum, Studio d'art de Shangai, CDCC pour le prêt de leurs films, Festivals Connexion.

Programmation : Robert Bonamy, Guillaume Bourgois, Catherine Chomel, Naïma Einhorn, Cécile Gouy-Gilbert, Nina Moro, Martial Pisani, Eloïse Pommiès, Jacopo Rasmi, Cécile Soffray, Vincent Sorrel.

Films

Pata Negra

«Trois générations, la vie d’avant et ses traces dans le présent. La mémoire d’un village d’Extremadura et de ses habitants, de cette Espagne profonde où pendant des années, nos familles ont dû migrer vers le nord, loin de la terre où ils ont grandi, puis revenir en arrière et contempler.»
20' | Espagne | format : n&b | direction : Alberto Martin Menacho

Tofolaria

Les Tofolars vivent depuis des siècles en Sibérie, dans la partie orientale des monts Saïan, à la frontière mongole. Ce peuple nomade, dont la langue est de famille turque, parcourait tout l’est du massif. Le régime soviétique les a contraints à la sédentarisation. Aujourd’hui, ils ne sont pas même cent. La tribu survit encore mais sa culture, ses coutumes et rituels sont quasiment oubliés.

16' | Lituanie | format : n&b | direction : Sharunas Bartas

Le passeur

Vision impressionniste de Bénarès, la ville sainte du Gange, construite autour du personnage central d’un batelier. Indiens et Occidentaux sont unis dans la même fascination pour le fleuve qui charrie la vie et la mort.
55' | Italie | format : n&b | direction : Gianfranco Rosi

Gorge, Coeur, Ventre

Les bêtes arrivent la nuit. Elles sentent. Elles résistent. Avant l’aube, un jeune homme les conduit à la mort. Son chien découvre un monde effrayant qui semble ne jamais devoir s’arrêter.
82' | France | français | direction : Maud Alpi

Afrique 50

Afrique 50 est le premier film anticolonialiste français. À l’origine, il s’agit d’une commande de la Ligue française de l’enseignement destinée à montrer aux élèves la mission éducative menée dans les colonies françaises d’Afrique de l’Ouest. Mais, sur place, le réalisateurdécide de témoigner de la réalité : le manque de professeurs et de médecins, les crimes commis par l’armée française au nom du peuple français, l’instrumentalisation des populations colonisées… Le film fut interdit pendant plus de 40 ans et valut à René Vautier, âgé de 21 ans seulement, plusieurs mois d’emprisonnement.

17' | français | direction : René Vautier

Le Gendarme citron

Dans les années 50 et 60, Robert Citron, gendarme, mais avant tout homme éclairé, filme les Kanak
dans leurs activités quotidiennes et coutumières. Réflexions du gendarme sur sa situation de colon
et sur l’intérêt qu’il porte à faire des films.
52' | France | français | direction : Gilles Dagneau

La bête lumineuse

« La bête lumineuse, c’est l’orignal, animal mythique des forêts canadiennes. Pierre Perrault, cinéaste emblématique du cinéma direct, filme une partie de chasse mais le sujet du film est ailleurs. Il est dans la rencontre de quelques hommes, coupés de leur vie ordinaire et qui ont rendez-vous avec l’Extraordinaire ». Chacun est confronté à ses plus bas instincts mais aussi à la sublimation de ses désirs.
127' | Canada | direction : Pierre Perrault

L'animal Filmé

Master Class: "Du déplacement au regard".

direction : Extraits divers

Perfumed Nightmare

Dans son village proche de Manille, Kidlat admire les Etats-Unis et rêve de construire là-bas des ponts jusqu’à Lune… Premier film du « père du cinéma indépendant philippin », Perfumed Nightmare est aussi un pied de nez au genre ethnographique. Interrogeant avec une fausse candeur la domination coloniale sur son pays, Perfumed Nightmare est une fable désenchantée en même temps qu’une déclaration d’indépendance.

93' | Philippines | direction : Kidlat Tahimi

Black Code (Code noir)

Approche critique de deux événements récents : les meurtres respectifs de Michael Brown et Kajieme Powell par des officiers de police dans le Missouri, aux Etats-Unis, en 2014. Empruntant une perspective archéologique pour étudier ces meurtres, le film s’intéresse au matériel audiovisuel disponible et trace une route au travers de l’Histoire pour saisir les origines complexes de ces tragédies. Derrière ce présent se cache une histoire sédimentée de l’esclavage conservée par les lois du Black Code écrites (rédigées au XVIIe siècle)mêle l’ethnographie à la narration du cinéma. Le cinéaste s’attèle cette fois-ci à la description et à l’immortalisation par l’image d’une tradition ancestrale de la chasse au lion » (Flavien Poncet)
21' | France, Grande Bretagne | anglais | direction : Louis Henderson

Welcome

Sur fond d’écran noir, deux voix d’hommes souhaitent la bienvenue à deux autres. En fait, Zhu Rikun, en cours de tournage, avait été convoqué pour une entrevue avec les autorités locales. On connaît les méthodes : sympathie insistante, devenant de plus en plus pressante, puis vaguement menaçante, pour demander la destruction des images filmées.
60' | Chine | direction : Zhu Rikun

Mahauta. Les bouchers du Mawri

Une caste à part, un jour à part : lors du marché hebdomadaire, les bouchers transgressent l’ordre social, ils dominent ce lieu privilégié de l’échange mais leur richesse est marquée par le sang et la mort.
13' | Niger | direction : Marc-Henri Piault

Grass : A Nation’s Battle for Life

Trois journalistes, futurs réalisateurs de «King Kong», vont à la rencontre d’un peuple kurde oublié, les Bakhtiar. Ils l’accompagnent alors dans sa grande migration vers des pâturages plus verts de la Perse. La traversée mouvementée d’un large fleuve par plus de 5000 personnes et leurs troupeaux, et leur ascension spectaculaire des parois verticales de la montagne font de «Grass» un documentaire mythique.
62' | USA | anglais | format : n&b | direction : Cooper Merian C., Schoedsack Ernest B. et Harrison Marguerite

Wodaabe, les bergers du soleil

Dans le sud du Sahara, en République du Niger, vivent les Peuls Wodaabe, une tribu nomade qui voue un véritable culte à la beauté. Après quatre années d’une terrible sécheresse, la population Wodaabe a été quasi décimée et les quelques survivants tentent de survivre aux frontières des villes. Évocation de leur mode d’existence et de leurs traditions menacées...
43' | France/Allemagne | direction : Werner Herzog

Le jujubier de la vieille dame

Les jujubes sont mûres et la vieille dame en récolte un plein panier qu’elle part vendre au marché. À son retour, il n’y a plus aucun fruit sur le jujubier. Que s’est-il donc passé ?
58' | Chine | format : Animation (Jeune public) | direction : Pu Jiaxiang

Grizzly man

Le portrait de Tim Treadwell, un écologiste controversé et charismatique, qui trouva la mort avec sa compagne, tous deux dévorés par des ours dont ils assuraient la protection. Constitué essentiellement d’extraits de films tournés par Treadwell, Werner Herzog agence ses matériaux pour construire l’image d’un homme à la voix et au comportement enfantins mais à la personnalité complexe. Un film troublant et magnifique.
103' | Allemagne | direction : Werner Herzog

Non Assistance

Des milliers de personnes tentent de trouver refuge en Europe en traversant la Méditerranée. La réponse des Etats est soit inexistante, soit sécuritaire. Des murs se construisent, les traversées sont rendues illégales et forcent les gens à mettre leur vie en danger une nouvelle fois. Pour pallier cet état de non assistance à personne en danger, des civils s’engagent de différentes manières pour essayer d’amener un peu d’humanité dans cette crise sans précédent.

52' | Suisse | direction : Frédéric Choffat, Caroline Abu Sa’Da

La chasse au lion à l'arc

A la frontière du Mali et du Niger, les hommes vivent en parfaite harmonie avec le cosmos. Les vaches paissent tranquillement, même en compagnie des lions. Cependant, il arrive que l’ordre cosmique soit rompu lorsqu’un lion décide de s’attaquer à une vache. On décide alors rituellement de partir à la chasse au lion, qui se pratique tous les quatre ans et nécessite une préparation très poussée.

76' | français | format : Version restaurée, 2016 | direction : Jean Rouch

Netsilik l’esquimau : At the Winter Sea Ice Camp (Part 1)

Le but de ce film était de présenter une image aussi fidèle que possible du mode de vie des Netsilik (Inuit de la côte arctique du Canada, vivant à l’ouest de la Baie d’Hudson, actuel Nunavut) tel qu’il était vers 1923 lors de l’expédition de Knud Rasmussen. Il fallait, pour cela, faire appel à la mémoire des Inuit et à l’intuition de l’anthropologue qui a déterminé la structure générale des films.

36' | USA | format : muet | direction : Asen Balicki et Quentin Brown

Entre deux mondes

Inconnu aujourd’hui, Joseph Idlout fut jadis le plus célèbre Inuit au monde car il figurait à l’arrière des anciens billets canadiens de 2 dollars. Il est devenu un symbole de son peuple, un héros mythique qui a fasciné l’imagination des Blancs. Dans ce film son fils raconte la vie de son père. Idlout, le grand chasseur, qui devient trappeur de renard et guide, adopte le mode de vie des Blancs, tentant d’améliorer le sort de sa famille. Mais à la fin, pris « entre deux mondes », il ne sait plus qui il est ni quelle est sa place dans l’univers.

58' | Canada | direction : Barry Greenwald

Intervenants

Maud Alpi

- Rélisatrice
Après plusieurs courts métrages remarqués dans les festivals, elle présentera, en avant- première, son premier long métrage : Gorge, Coeur, Ventre.

Jacques Barou

- Anthropologue et sociologue
Anthropologue et sociologue, directeur de recherches émérite au CNRS, il est aussi vice-président de l’ONG Tétraktys (développement du tourisme éthique). Par ailleurs, il a participé à plusieurs missions de mise en valeur des patrimoines culturels au Sénégal, au Mali et en Palestine.

Robert Bonamy

- maître de conférences en cinéma (Université Grenoble Alpes, Litt&Arts) et éditeur.
Il a publié plusieurs ouvrages (sur Rossellini, Bartas, et quelques notions d’esthétique filmique). Ses recherches actuelles sur le cinéma concernent la notion de commun.

Guillaume Bourgois

- maître de conférences en Etudes cinématographiques (Univ. de Grenoble Alpes)
Il travaille sur le cinéma portugais, les oeuvres de J-L Godard, le cinéma moderne américain et les films de Werner Herzog. Il a publié de nombreux articles ainsi qu’un ouvrage d’analyse du film L’Etrange affaire Angélica de Manoel de Oliveira (De L’incidence, 2013).

Emmanuel Burdeau

- Critique de cinéma
Ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, il est membre de Mediapart et contribue à de nombreux magazines. Auteur de plusieurs ouvrages, il a publié avec Hervé Aubron un livre d’entretien avec Werner Herzog : Manuel de survie (2008). Toujours avec H. Aubron, un recueil d’essais sur le cinéaste allemand : Werner Herzog, pas à pas, sortira en 2017.

Jean-Pierre Digard

- Directeur de recherche émérite au CNRS et membre de l’Académie d’Agriculture.
Il a développé deux spécialités : l’ethnologie de l’Iran, notamment des nomades Bakhtyâri auxquels il a consacré plusieurs ouvrages (dont Une épopée tribale en Iran, CNRS 2015), et l’anthropologie de la domestication animale et des relations hommes-animaux.
Etudiante en seconde année de Master Etudes Cinématographiques à l’université Grenoble Alpes. Son travail porte sur le contexte ségrégationniste dans lequel s’inscrivent les sujets filmés dans le cinéma américain des années 60 et, plus particulièrement, les films de Shirley Clarke.
 

Landing Aloud

- Formation musicale
formation musicale conduite par Nicolas Burtin et Théo Marchal. Recherche sonore, musicale et textuelle qui s’incarne dans une musique combinant musique psychédélique, électronique, shoegaze ou encore rock expérimental.

Alberto Martin Menacho

- Photographe, monteur et réalisateur espagnol
Né à Madrid en 1986. Après une maîtrise en cinéma, option montage, à Alicante, il poursuit ses études en Bachelor d’Arts Visuels, orientation cinéma, à l’HEAD de Genève. Il prépare actuellement son film de diplôme, qu’il tournera en Extremadura en Espagne.

Primo Mazzoni

- Assistant-administrateur pour Filmpodium à Zurich
Il est conservateur de films, en particulier de films asiatiques. Fondateur de PrimoFilms, il est co-producteur de tous les films de ZHU Rikun.

Nina Moro

- Intervenante, étudiante en Master Création Artistique - Etudes Cinématographiques de l’Université Grenoble Alpes.
Après avoir travaillé sur la notion de seuil dans le cinéma de Sharunas Bartas, elle s’intéresse à l’idée de geste, de posture, dans le cinéma documentaire.

Martial Pisani

- Doctorant en études cinématographiques et enseignant à l’Université Grenoble Alpes.
Il travaille principalement sur l’oeuvre de Erich von Stroheim et les films contemporains de Jean-Luc Godard. Il collabore à la revue en ligne "Independencia" et s’intéresse au cinéma philippin.
Etudiante. Après un Master 1 mêlant recherche autour du cinéma de Robert Kramer et pratique de la production documentaire, elle suit actuellement la formation production du Master Documentaire de Création Grenoble-Lussas.

Jacopo Rasmi

- doctorant à l’Université Grenoble Alpes.
Ses recherches portent sur l’écologie des pratiques médiales documentaires à partir du contexte italien contemporain, et des auteurs tels que Michelangelo Frammartino, Gianfranco Rosi, Pier Paolo Pasolini.

Laure Sainte-Rose

- Restauratrice de films, Ad Libitum
Elle travaille à partir de collections de films d’archives institutionnelles ou privées. Directrice artistique et technique de l’Atelier cinématographique Ad libitum, elle programme des événements culturels et développe une approche sensible avec le
cinéma et sa mise en relation avec d’autres disciplines.

Maxime Scheinfeigel

- Professeure en Esthétique et Histoire du cinéma à l’Université Paul Valéry-Montpellier 3.
Elle dirige le programme de recherche Actualité esthétique du cinéma et de l’audiovisuel.
Parmi ses nombreuses publications, notons : Jean Rouch (CNRS 2008).

Chantal Spillemaecker

- Conservateur en chef au Musée Dauphinois.
Elle a préparé et installé, entre autres, l’exposition actuellement en place au musée : Nunavik. En terre Inuit.

Vincent Sorrel

- cinéaste, responsable du master Documentaire de Création, maître de conférence associé, Université Grenoble Alpes
Cinéaste, chercheur et enseignant sur les questions des écritures et des pratiques documentaires à partir de la question de l’outil. Il est l’auteur avec Jean- Louis Comolli de Cinéma, mode d’emploi paru chez Verdier en 2015.

Migrant'scène

- Festival Migrant'scène
Regards croisés sur les migrations, participation de la CIMADE, de l’ADA et de l’APARDAP.