Rencontres Ethnologie et Cinéma

XIIe Rencontres Ethnologie et Cinéma

Rencontres Ethnologie et Cinéma17-30 Mars 2008

XIIe Rencontres Ethnologie et Cinéma

Version imprimable

Le festival Ethnologie et Cinéma est l’occasion de plonger dans la vie de communautés proches ou lointaines. Pour cette 12e édition, les caméras se focalisent sur des thèmes sociétaux en filmant les hommes dans leur rapport au travail ou en les saisissant dans leur environnement naturel. Plus intimes, les instantanés du cinéaste amateur révèlent les enjeux familiaux et fournissent à ces Rencontres des impressions sensibles.

Thématiques

"Familles, je vous filme"

Le cinéaste amateur qui, année après année, utilise les enregistrements de sa caméra pour construire le spectacle de sa famille, pourrait reprendre cette formule... Au-delà d’un usage personnel, le spectateur se fait complice des regards portés par ces cinéastes de l’intérieur sur l’intérieur et se reconnaît dans ces films de l’intime. La tradition encore vivante de la Rosière est l’occasion d’interroger le filmage du temps qui passe, en s’inspirant du modèle de Jean Eustache, cinéaste de la Nouvelle Vague. Plusieurs films réalisés à des époques différentes mettent en résonance l’évolution de la France et du cinéma.

Jeux d’enfants

À quoi jouent les enfants quand ils jouent ? Imaginent-ils leur vie d’adulte ou improvisent-ils sur le canevas de leur situation présente ? Ils ne font pas toujours semblant : « pan pan t’es mort » mais s’essaient dans des situations inédites où leurs corps, leurs connaissances et leurs bagages culturels sont sollicités. Les travaux d’Eugénie Goldstern – ethnologue du début du XXe siècle – présentés au Musée dauphinois sous la forme d’une exposition, révèlent que les jouets se transmettent entre générations comme fondamentaux d’une culture.

Le bois et la forêt

Zooms sur les forêts du grand Nord, au Canada et en Sibérie, du Jura et du Burkina Faso où des populations subsistent de leur environnement forestier par le sylvo-pastoralisme, la chasse et l’artisanat, tandis que leurs rituels sont inspirés des arbres, lacs et rivières. Un travelling forestier rythmé par le bruit des pas sur les feuilles ou le fracas des arbres abattus par les bûcherons, soulève les questions d’autonomie énergétique qui animent notre société.

Le monde du travail

L’industrie interroge de nombreux réalisateurs. Les usines, en pleine mutation pour mieux répondre aux besoins du capitalisme, induisent un travail ouvrier conditionné par la spécialisation des tâches, un isolement des individus au travail, les angoisses d’un accident collectif ou individuel, la menace du chômage ou de la délocalisation. Si la résignation teinte tous les discours, les films révèlent néanmoins des histoires ouvrières valorisant la transmission de valeurs collectives et le sens du travail

Films

Le fils du pressing

Pour sauver de la faillite le pressing de ses parents implanté à la Villeneuve d’Echirolles dans l’agglomération grenobloise, Imad fait preuve d’une énergie et d’une imagination exemplaires, inventant une politique de prix adaptée : « Le tout à 15 francs ». Il parvient ainsi à relancer l’activité mais le chiffre d’affaires ne permet toujours pas de dégager un salaire pour lui et sa mère.
Prix Jean Lods de la SCAM

54' | France | format : Dvcam | direction : Moulin, Pierre-Yves

Calor, une usine en perspective

Film de commande du groupe Calor / Seb pour le quarantième anniversaire de l’entreprise, ce document livre les témoignages critiques des travailleurs : ouvrière, syndicaliste, ingénieur, directeur, intérimaire ou retraité.

73' | France | format : Dvcam | direction : Martine Arnaud-Goddet

La voix de son maître

Douze patrons de grandes entreprises parlent librement du pouvoir, de la hiérarchie, des grèves ou de l'autogestion. À sa sortie en 1979, le film fut victime de la censure à la télévision sous deux présidents de la République successifs.

96' | France | direction : Nicolas Philibert et Gérard Mordillat

Ressources humaines

Etudiant dans une grande école de commerce, Franck effectue un stage dans l'usine où son père est ouvrier depuis trente ans. Affecté au service des ressources humaines, il découvre que son travail sert de paravent à un plan de restructuration prévoyant le licenciement de douze personnes, dont son père.

100' | France | format : 35 mm | direction : Laurent Cantet

Ameshkuatan. Les sorties du castor

La pratique de la chasse au castor avec ses rites et ses récits racontée par des Montagnais qui se rappellent leur vie libre d'autrefois…

24' | Canada | format : 16 mm | direction : Maurice Bulbulian et Marc Hébert

Taïga Nomads

Chroniques de la vie quotidienne d'une famille Evenki, éleveurs de rennes et chasseurs nomades au coeur de la Siberie.

50' | Finlande | format : 16 mm coul. | direction : Heimo Lappaleinen

Bear and Shaman

Rencontre avec un vieux chaman sibérien qui, malgré la christianisation de surface, la soviétisation et l’intrusion de la vie moderne, continue de pratiquer un animisme chamanique. Sur le bord du fleuve et dans la forêt il exécute, accompagné de sa petite-fille Nadezda, des rituels d’offrandes aux maîtres de l’eau et de la taïga afin d’obtenir du gibier, du poisson et le bonheur.

37' | URSS | format : video, Vo sous titrée anglais | direction : Raissa Ernazarova

Le masque de feuilles

Au Burkina Faso, dans les cercles de Nouna et Bobo-Dioulasso, description du cycle des cérémonies des masques chez les Bobo-Fing : masques d’enfants, masques d’adultes, rites agraires précédant la saison des pluies. Ce document révèle aussi les différentes phases de l’initiation des jeunes, depuis la fabrication des masques en forêt jusqu’au sacrifice sur l’autel réservé au dieu des enfants.

37' | France | format : 16 mm | direction : Guy Le Moal

Baobab

Tout avait commencé par un rêve : « Maintenant il est temps pour toi de chercher à élucider les mystères. Trouve le griot qui t’amènera jusqu’à moi et quand tu le reconnaîtras, caresse-moi avec du lait caillé et fais-moi part de ta demande… »
C’est ainsi que j’entrai comme aspirée dans l’esprit du Baobab, c’était en l’an 2000, l’année du Sopi.

25' | France | format : 5 mm projeté en Beta SP | direction : Laurence Attali

Dersou Ouzala

En 1902, Dersou, un chasseur mongol et Arseniev, un topographe russe nouent une très forte amitié après leur rencontre à l’occasion d’une expédition topographique dans la taïga. Quelques années plus tard les deux amis se retrouvent, mais Dersou blesse un tigre sans le tuer, signe de malheur chez les Mongols.

145' | URSS-Japon | format : 35 mm | direction : Akira Kurosawa

Bûcherons de la Manouane

La vie quotidienne et les conditions de travail dans un camp de bûcherons établi dans les forêts enneigées du Haut-Saint-Maurice.

27' | Canada | format : 16 mm | direction : Arthur Lamothe

Les frères Bapst, charretiers

Romain, Maurice et Jacques sont paysans et charretiers dans le canton de Fribourg. Ils sont filmés en train de bûcheronner et de transporter le bois avec les luges et les chevaux.
Ce film a été primé plusieurs fois dans différents festivals.

26' | Suisse | format : 16 mm | direction : Jacqueline Veuve

Marcelin Babey, tourneur sur bois

En découvrant que les Vaudois jouaient de la cornemuse aux fêtes, avant que les Bernois protestants ne l'interdisent car celle-ci était pour eux l'instrument du diable, Marcellin Babey décide d'en construire une.

30' | Suisse | format : 16 mm | direction : Jacqueline Veuve

Claude Lebet, luthier

Le savoir faire d’un luthier qui choisit lui-même les épicéas et érables plans et les laques extra-fines dont il a besoin pour fabriquer un violon.
Award DFI

35' | Suisse | format : 16 mm | direction : Jacqueline Veuve

Charbonniers

En Grèce, des charbonniers et leur famille louent leur savoir faire à un entrepreneur pendant les cinq à six mois de l'été… de l’édification des piles de bois jusqu’à leur transformation complète par un feu entretenu continuellement. Leur vie sous tente s’organise autour de ce dur labeur auquel participent tous les membres de la communauté.

30' | Frabce | format : 16 mm | direction : Colette Piault

La libertad

Un jour de la vie de Misael, jeune bûcheron de la pampa. Il se rend au village uniquement pour vendre du bois et parle, d'un téléphone public, avec un ami qui lui donne des nouvelles de sa mère. La nuit tombe et la tempête menace d'éclater.

73' | Argentine | espagnol | format : 35 mm | direction : Lisandro Alonso

La mort du grand-père ou le sommeil du juste

Chronique de la vie et de la mort, racontée par ses cinq filles et filmée par sa petite-fille, d’un homme représentatif d’une Suisse protestante du début du siècle où la vertu du travail conditionne toute la vie ; comme paysan, ouvrier, puis patron d’une entreprise familiale où les cinq filles sont employées comme ouvrières. Le film illustre les thèses weberiennes dont on connaît l’importance pour la compréhension de la civilisation occidentale issue de la Réforme.

86' | Suisse - France | format : 16 | direction : Jacqueline Veuve

Ma famille et moi

Tanassaki, âgé de 13 ans, vit avec ses grands-parents dans un village grec, tandis que ses parents vivent à Zurich avec son petit frère. Le film s’attache à comprendre les relations familiales en suivant les moments pris sur le vif de la vie quotidienne.

75' | France | format : 16 mm | direction : Colette Piault

Tug-of-war - Yanomamo

Film de la série sur les Yanomami, cet épisode relate un jour de la saison des pluies, alors que les femmes se joignent aux enfants du village pour jouer au « tirer à la corde ».

9' | Etats-Unis | format : 16 mm | direction : Timothy Asch et Napolean A. Chagnon

Tug-of-war - Bushmen

Des garçons Bushmen répartis en deux équipes luttent à chaque extrémité d’une corde.

6' | Etats-Unis | format : 16 mm | direction : John Marshall

Baobab Play

Perchés dans un baobab, des enfants et des adolescents se bombardent avec des branchettes, des baies et des feuilles durant tout un après-midi. Ce jeu illustre un aspect important de l'économie des !Kung : la cueillette et la chasse sont souvent suffisamment abondantes pour que les enfants et les adolescents n'aient pas à y participer et soient libres de leur temps. (Dates exactes : 1958-1974)

8' | Etats-unis | format : 16 mm | direction : John K. Marshall

Arrows

Film de la série sur les Yanomami, dans lequel un groupe de jeunes garçons s’est engagé dans un combat au tir à l’arc sur la place dégagée du village. Ils tirent des flèches émoussées afin d’exercer leur adresse et d’apprendre à éviter les projectiles jusqu’à ce que l’un d’eux soit touché à l’œil.

10' | Etats-Unis | anglais | format : 16 mm | direction : Timothy Asch et Napolean A. Chagnon

Children Magical Death

Film de la série sur les Yanomami. Ce court métrage montre des enfants jouant à être des chamans ; ils imitent leurs pères en s’envoyant des cendres dans le nez et en appelant les esprits hekura.

7' | Etats-Unis | anglais | format : 16 mm | direction : Timothy Asch et Napolean A. Chagnon

Barbara et ses amies au pays du Candomblé

Dans la banlieue de Saö Paulo au Brésil, des jeunes filles âgées de 8 à 13 ans, jouent au " Candomblé ". religion initiatique qui repose sur le culte des Orishas. Elles miment le rituel tel que le pratiquent les initiés : elles dansent au son des tambours que frappent les garçons et simulent des transes qui peuvent parfois devenir vraies lorsqu'elles sont possédées par leur Orisha (divinité afro-brésilienne). Les enfants font partager leur désir d'être possédées : être une autre personne, ne plus percevoir leur corps.

52' | France | format : beta SP, coul. | direction : Carmen Opipari, Sylvie Timbert

L’assiette sale ou des Omi aux Amap

Chaque année, le département des Bouches-du-Rhône accueille 5 000 ouvriers agricoles saisonniers étrangers. Les conditions de travail, de logement et les salaires qui leur sont imposés sont dans de très nombreux cas indignes. Le film décrit les mécanismes qui engendrent cette situation et fustige l’agriculture intensive qui induit ce type de rapport au travail. Le réalisateur lui préfère d’autres formes d’agriculture qui permettent la pérennisation d’exploitations viables, à taille humaine, et souvent un mode de relation directe entre le producteur et le consommateur.

80' | France | format : Dvcam | direction : Denys Piningre

Les Visiteurs du soir. Contes et légendes de Fribourg. Paul Vaucher, Thérèse Rossier et Léon Blanc

Thérèse Rossier raconte ses rencontres avec « La Chauchevieille », une expérience de paralysie du sommei

24' | Suisse | format : 16 mm projeté en DVD | direction : Philippe Grand,

La paralysie du sommeil

Témoignages d’expériences de paralysie du sommeil.

7' | France | format : vidéo projetée en DVD | direction : Nicolas Abry

La Rosière de Pessac (II)

Onze ans après la première version de " La Rosière de Pessac (I)", Jean Eustache retourne le film en respectant le même dispositif : " J'ai bien regardé le film, je l'avais un peu oublié, et l'envie m'est venue de le refaire, exactement de la même façon, en filmant la même chose, avec cette idée donc que si on filme la même cérémonie, qui se déroule sous tous les régimes, sous toutes les républiques, on peut filmer le temps qui passe, l'évolution et la transformation d'une société à l'intérieur d'une certaine permanence, celle d'un lieu et celle d'une tradition. "

67' | France | format : 6 mm projeté en Béta SP, coul. | direction : Jean Eustache

La 114e Rosière de Vinay

En 2007, Vinay a couronné sa Rosière, dans le respect du testament laissé par Louis Brun Faulquier en 1885 : la tradition perdure encore et toujours...et les temps changent...

France | format : DVD | direction : Charles Monet

La rue est dans la nuit comme une déchirure

Christian, petit-fils et fils d’ouvriers, a quitté l’école à seize ans. Lui-même ouvrier de l’imprimerie, militant et syndicaliste, il a connu après un dernier licenciement le chômage de très longue durée. Cabossé par les conditions de travail des emplois qu’il a effectués, conscient de ses origines et des enjeux de la société d’aujourd’hui, il a choisi de garder la tête haute. Après des années de souffrance et de désespoir, avec d’autres chômeurs et précaires qu’il entraîne avec lui, ils se mettent à écrire.

64' | France | format : Dvcam | direction : Catherine Page et Alain Massonneau

Intervenants

Ancien professeur à l'Université Stendhal, a réalisé de nombreuses publications sur la paralysie du sommeil.

Cinéaste, elle se tourne de façon plus marquée vers le documentaire en 1998, après trois premiers films sélectionnés dans divers festivals internationaux d’art-video. Elle développe son travail en toute indépendance au sein de l’atelier Cinex.

Ethnologue, conservateur en chef du patrimoine, directeur du Musée dauphinois et du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère / Maison des Droits de l’Homme, commissaire de nombreuses expositions, dont l’exposition Rompre le silence. Mémoires de chômeurs et précaires en Isère 1975-2007.

Cinéaste, a réalisé une vingtaine de documentaires de sociétés diffusés sur ARTE ou France 3. Il a reçu le prix Jean Lods de la SCAM pour Le fils du pressing.

Traductrice littéraire en anglais, allemand et vietnamien. Sa traduction récente des Œuvres complètes d’Eugénie Goldstern, l’a incitée à poursuivre l’Etude sur les jouets développée par l’ethnologue trop tôt disparue.

Docteur en histoire, ses recherches portent sur les liens entre les hommes et la forêt ainsi que sur la mémoire des habitants du Vercors pendant la Seconde Guerre mondiale. Il travaille pour le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement du Vercors, sur les mouvements migratoires des bûcherons et charbonniers lombards.

Cinéaste, il a travaillé régulièrement pour le cinéma et France 3 en documentaire et en fiction. Plusieurs de ses films ont été diffusés en festivals, dont 10°5 à l'ombre, documentaire sur l'hospice départemental de l'Isère, qui a été sélectionné en 1981 au festival Cinéma du réel de Paris.

Cinéaste, elle a été lauréate du prix du scénario au festival du court-métrage de Grenoble en 1999. Elle poursuit un travail personnel d’écriture et de réalisation mais aussi en collaboration avec Alain Massonneau, avec qui elle réalise La rue est dans la nuit comme une déchirure.

Ethnologue-cinéaste, directeur de recherche honoraire au C.N.R.S. Ses travaux en Afrique de l’Ouest puis en France et en Grèce ont donné lieu à de nombreuses publications et à la réalisation de neuf films. Présidente-fondatrice de la Société Française d’Anthropologie visuelle, elle est aussi active dans de nombreux festivals de films anthropologiques.

Cinéaste qui pose sur le monde un regard engagé avec une prédilection pour les sujets peu médiatisés, comme celui des ouvriers agricoles saisonniers étrangers évoqué dans L’assiette sale ou des Omi aux Amap.

Cinéaste, collaboratrice de Jean Rouch et de Richard Leacock, elle a réalisé une soixantaine de films présentés dans de nombreux festivals internationaux. Filmant et décrivant sans nostalgie un pays à travers son armée, ses paysans, ses vignerons, l'armée du salut, ses artisans et bien sûr les femmes, la réalisatrice s'impose comme l'une des plus importantes cinéastes documentaires suisses.

Neurologue au CHU de Grenoble, spécialiste du sommeil.