Rencontres Ethnologie et Cinéma

VIIe Rencontres  autour du film ethnographique

Rencontres Ethnologie et Cinéma1er-5 avril 2003

VIIe Rencontres autour du film ethnographique

Version imprimable

" Mémoire et récit " pourrait servir de sous-titre à cette 7è édition d'Ethnologie et Cinéma.

En commençant par la transposition d'un événement historique (La Commune, la révolution parisienne et ouvrière de 1871) et en continuant par une pellicule soumise à la torture des ateliers de cinéma MTK (Méli, Mélo, Mali), c'est bien ce rapport du récit à la mémoire que nous interrogerons tout au long du programme de cette semaine, organisé autour de quatre thèmes.

Thématiques

Ecritures ethno-cinématographiques

Chaque année une de nos thématiques est consacrée aux liens qu'entretiennent l'écriture cinématographique et l'ethnologie. Jean Eustache, a produit une oeuvre importante marquant l'histoire récente du cinéma (La maman et la putain, Une sale histoire). Auteur d'un cinéma libre il souligne, à travers les 4 films proposés, l'ambiguïté de tout travail de cinéma sur la réalité. Son style, qui allie respect du réel et manipulations sous toutes ses formes, donne une force à ces documents qui résistent à l'usure du temps. La caméra de Denis Gheerbrant capte des témoignages (friches industrielles en banlieues, campings de la côte espagnole) et cherche à les mettre en relation : une ethnologie en train de se faire, en images.

Filmer la contestation

La contestation est comme une "héroïne" du cinéma documentaire. Grâce aux caméras on peut vivre l'événement au plus près, prisonnier entre char et bulldozer pendant le siège de Ramallah, ou au-dessus de la foule pendant la révolution roumaine. Actives au fil des jours, des mois, ou des années, elles offrent la perspective nécessaire pour suivre et raconter la lutte des dockers de Liverpool contre les emplois précaires, l'expérience d'autogestion par des mineurs Gallois, les conséquences de la fermeture d'une usine de construction automobile aux Etats-Unis.

Histoires franco-algériennes

Le documentaire historique, Les trois couleurs d'un empire, retrace avec rigueur et objectivité l'histoire tumultueuse et passionnelle des relations entre la France et l'Algérie. Les autres films décrivent des relations particulières, subjectives, parfois irrationnelles, celles qui se sont nouées à travers le vécu et les sentiments de gens : pieds-noirs en Algérie, émigrés ou harkis en France.

Les Aborigènes

Littéralement ceux qui vivent sur la terre de leurs ancêtres, mais en réalité un ensemble de communautés qui, si elles relèvent de la même culture, présentent chacune leurs particularités. En suivant la vie quotidienne de deux familles Mandjindjara du désert de l'ouest de l'Australie, et d'un clan Yolngu de Terre d'Arnhem, nous appréhendons l'univers spirituel et artistique de ces natifs dans un contexte contemporain.

Films

La Commune (Paris, 1871)

Si les médias d'aujourd'hui avaient existé au temps de la Commune de Paris, comment cet événement aurait-il été couvert ? Quel rôle les mass-média auraient-elles pu jouer ? Peter Watkins et l'association Le Rebond proposent à travers ce film-expérience un transport du présent vers le passé, un moyen d'acquérir le " recul nécessaire " permettant de mieux réfléchir sur le monde d'aujourd'hui.

5h45' | France | format : DV projeté en Beta SP, N/B | direction : Peter Watkins et Association Le Rebond

Méli/Mélo/Mali

L'association Culture ailleurs, les ateliers MTK, les villageois de Gounfan, présentent le projet Pain de singe : la savane de papi broussard en multi-écrans, projeté et manipulé en direct. Des films tournés, développés et projetés à Gounfan (ouest du Mali), puis soumis à la question dans les laboratoires de l'atelier MTK à Grenoble.

50' | Mali-France | format : 16mm/super 8, N/B | direction : Pain de Singe

Charbons ardents

C'est l'histoire modeste et extraordinaire des mineurs de la mine de Tower Colliery de Aberdare (Pays de Galles) qui, à l'époque des privatisations anglaises en 1994, ont défié la logique du libéralisme économique en rachetant avec leurs propres indemnités de licenciement la mine de charbon dans laquelle ils avaient travaillé pour en faire une coopérative.

90' | France | format : projeté en VHS | direction : Jean Michel Carré

Les trois couleurs d'un empire

Ce film fait ressurgir les réalités peu glorieuses d'un passé colonial refoulé. 130 ans d'empire colonial, c'est 130 ans de mythe de l'assimilation de " l'indigène ", 130 ans de supériorité de l'homme blanc civilisateur, de vision raciste du monde. Cette idéologie coloniale s'est construite patiemment, à l'aide d'une propagande intense que le film décrypte. Peut-on vraiment dire que l'histoire coloniale française est un chapitre clos ? En se penchant sur ces faits historiques, on découvre aussi les liens profonds qui unissent colonisation et immigration.

70' | France | format : DV projeté en Béta SP, coul | direction : Jean-Claude Guidicelli, Virginie Adoutte

Emigration

Constat sur les conditions de vie et de travail des travailleurs algériens en France au tout début des années 1970. Ce film a été fait à la demande de l'écrivain Kateb Yacine et du Ministère du travail algérien pour prévenir les candidats à l'émigration des conditions dans lesquelles ils risquaient de vivre en France.

55' | France | format : 16mm N/B | direction : Ahmed Hamou-Zerrouki

Le mouchoir de mon père

Khélifa Haroud, ancien harki, est emprisonné pendant 5 ans pour avoir été supplétif dans l'armée française. A sa libération, en 1967, il quitte l'Algérie avec son épouse et leurs enfants pour s'installer en France. 20 ans plus tard, on confie à Farid un mouchoir brodé par son père durant ses années de détention. Il peut y lire des noms de personnes, de lieux, des dates et une phrase : " J'ai étés arrêter le 15 juillet 1962. " Le mouchoir devient alors comme une carte incomplète, dont part l'auteur pour reconstituer son histoire.

52' | France | format : Béta, coul. | direction : Farid Haroud

Rester là-bas

Alger, du port aux souks, en passant par le jardin d'Essai, la réalisatrice nous entraîne sur cette terre qui l'a vue naître. Si la plupart des pieds-noirs ont quitté l'Algérie l'été 1962, certains - une minorité - sont restés. En allant à leur rencontre, 30 ans plus tard, la réalisatrice accomplit son propre voyage intérieur.

47' | France | format : projeté en VHS, coul. | direction : Dominique Cabrera

Avoir 20 ans dans les Aurès

1961, dans le sud algérien. Des appelés, hostiles à la guerre, ont été repris en main par le lieutenant Perrin. Dans l'engrenage de la guerre, ils pillent, tuent, violent. Sauf Noël, un humaniste, qui a toujours refusé de se servir d'une arme.

95' | France | format : 6 mm projeté en Béta SP | direction : René Vautier

Vidéogrammes d'une révolution

En 5 jours, le gouvernement "communiste révolutionnaire" de Roumanie est renversé. Du dernier discours public de Ceaucescu, à l'exécution sommaire du couple de dictateurs, le film témoigne des espoirs et difficultés rencontrés par le peuple roumain qui cherche à s'organiser. Construit à partir d'images d'archives : télévision officielle, films amateurs...

106' | Allemagne | allemand | format : 16 mm coul. | direction : Harun Farocki

Chronique d'un siège

Participant aux Missions civiles en soutien au peuple palestinien, le réalisateur se retrouve coincé dans la Mokata, le QG d'Arafat à Ramallah, quand celui-ci est assiégé par l'armée israélienne, durant l'été 2002.

53' | France | format : DV projeté en VHS, coul. | direction : Samir Abdallah

J'écoute

Un ethno-cinéaste procède, à la Godard, pour contester avec dérision les pratiques du cinéma ethnographique.

5' | France | format : VHS coul. | direction : Daniel Pelligra

Les Dockers de Liverpool

Sous-titré " Un Récit de morale contemporaine ", ce film décrit la pugnacité et la rigueur des 500 dockers licenciés en 1995 par la Société Portuaire de Liverpool, pour s'être solidarisés avec cinq de leurs camarades qui refusaient le retour à la précarité. Le cinéaste restitue les étapes de cette longue lutte contre la généralisation de la flexibilité du travail.

51' | Royaume-Uni | format : projeté en VHS, coul. | direction : Ken Loach

Roger et moi

M. Moore, rédacteur en chef du journal "Mother Jones", est contraint d'abandonner son poste après avoir refusé de publier un article antisandiniste. De retour à Flint, sa ville natale et capitale de l'automobile, il retrouve en 1986 une cité à demi-morte. La société General Motors vient de fermer ses portes. Il a alors l'idée de rencontrer le PDG de la firme, Roger Smith, pour connaître ses réactions face a la désertification accélérée de Flint.

91' | Etats-Unis | anglais | format : 35 mm projeté en Béta SP, coul. | direction : Michael Moore

La Rosière de Pessac (I)

Depuis 1876, d'après une tradition qui remonte au XVIIème siècle et selon les dispositions du testament d'un habitant de Pessac, le maire et un jury procèdent chaque année à l'élection d'une " Rosière " en choisissant, pour ses qualités morales, une jeune fille qui recevra un prix honorant toute sa communauté.

65' | France | format : 16 mm N/B | direction : Jean Eustache

La Rosière de Pessac (II)

Onze ans après la première version de " La Rosière de Pessac (I)", Jean Eustache retourne le film en respectant le même dispositif : " J'ai bien regardé le film, je l'avais un peu oublié, et l'envie m'est venue de le refaire, exactement de la même façon, en filmant la même chose, avec cette idée donc que si on filme la même cérémonie, qui se déroule sous tous les régimes, sous toutes les républiques, on peut filmer le temps qui passe, l'évolution et la transformation d'une société à l'intérieur d'une certaine permanence, celle d'un lieu et celle d'une tradition. "

67' | France | format : 6 mm projeté en Béta SP, coul. | direction : Jean Eustache

Le cochon

Mise à mort artisanale d'un cochon dans le sud-ouest de la France.

50' | France | format : 16 mm projeté en VHS N/B | direction : Jean Eustache

Numéro zéro

"J'aimerais que tu racontes ce que tu m'as raconté l'autre jour", demande Jean Eustache à sa grand-mère Odette. C'est en 1971, dans l'appartement parisien du cinéaste … Elle porte des lunettes noires, elle fume clope sur clope, son petits-fils lui fait boire du whisky pour la mettre à l'aise ou pour ne pas boire seul.

120' | France | format : 35 mm N/B | direction : Jean Eustache

Desert People

Accompagné du seul commentaire de l'auteur, ce film muet restitue, avec une grande rigueur, les gestes quotidiens de deux familles nomades vivant de la chasse et de la cueillette dans une des régions les plus arides du continent : le désert de l'ouest de l'Australie Centrale.

51' | Australie | direction : Ian Dunlop

L'Esprit de l'Ancre

Murrmurrnga Burrarwanga, sa grand-mère Gaymala Yunupingu et leur famille, réinstallés à Bawaka dans le nord de l'Australie, racontent un mythe fondé sur l'expérience vieille de plusieurs siècles d'un commerce entre leur peuple, les Yolngu de Terre d'Arnhem et des pêcheurs d'Asie du Sud-Est.

52' | France | format : V projeté en Beta, coul. | direction : Wayne J. Barker et Barbara Glowczewski Barker

Balgo art

Portrait du peintre aborigène Mick Gill Jackamarra.

12' | Australie | format : VHS, coul. | direction : Wayne J. Barker

Le voyage à la mer

Un voyage dans les campings de bord de mer le long de la côte qui va de l'Espagne à la Camargue, comme l'envers de la société, un jeu de cartes savamment mélangé. Chaque fois que le cinéaste plante sa tente il fait connaissance avec ses voisins. Et comme souvent dans ce cas-là, ils disent à un inconnu ce qu'ils ne diraient pas à leurs proches. Ils parlent d'eux, de ce qui compte pour eux. Et qu'est-ce qui compte dans la vie si ce n'est le travail et l'amour ?

97' | France | format : 35 mm | direction : Denis Gheerbrant

Et la vie

1989 - 1990 : pendant une année Denis Gheerbrant a parcouru de Marseille à Charleroi, de Genève à Bruay en Artois, le monde des friches de la contre-révolution industrielle et des banlieues. Une syndicaliste, une collégienne, un jeune ouvrier, une sage-femme, un parapentiste, un clochard, des jeunes sans travail, des sidérurgistes sans usine, et bien d'autres encore nous parlent, dessinent des vies, entre un monde qui disparaît et le rêve d'une autre humanité.

95' | France | format : 35 mm | direction : Denis Gheerbrant

Vidéogrammes d'une révolution

En 5 jours, le gouvernement "communiste révolutionnaire" de Roumanie est renversé. Du dernier discours public de Ceaucescu, à l'exécution sommaire du couple de dictateurs, le film témoigne des espoirs et difficultés rencontrés par le peuple roumain qui cherche à s'organiser. Construit à partir d'images d'archives : télévision officielle, films amateurs...

106' | Allemagne | allemand | format : 16 mm coul. | direction : Harun Farocki

Chronique d'un siège

Participant aux Missions civiles en soutien au peuple palestinien, le réalisateur se retrouve coincé dans la Mokata, le QG d'Arafat à Ramallah, quand celui-ci est assiégé par l'armée israélienne, durant l'été 2002.

53' | France | format : DV projeté en VHS, coul. | direction : Samir Abdallah

Algérie, la vie toujours

Des jeunes d'une petite ville de Kabylie décident de réagir au laisser-aller général et au délabrement de la cité. Ils mobilisent les habitants, obtiennent des moyens et réalisent des travaux pour améliorer la qualité de la vie. La réalisatrice confie sa caméra à l'un de ces jeunes, son neveu, qui tourne une chronique très personnelle de cette " expérience " finalement bouleversée par les émeutes qui ont embrasé la Kabylie au printemps 2001.

51' | France | format : Béta Num, coul. | direction : Djamila Sahraoui

Intervenants

Les participants au films la Commune, ainsi que certains " spectateurs " ont décidé de se réunir pour accompagner la diffusion du film en proposant des débats et des interventions témoignant de la richesse et de l'originalité de cette démarche créative et politique, humaine et collective.
 

Sabine Campredon, Etienne Caire, Julien Lobbedez, Sébastien Perroud, Xavier Querel, Gaëlle Rouard, Naïma Saket, réalisateurs du projet Pain de singe.

Ethnologue, conservateur en chef du patrimoine, directeur du Musée dauphinois et du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère / Maison des Droits de l’Homme, commissaire de nombreuses expositions, dont l’exposition Rompre le silence. Mémoires de chômeurs et précaires en Isère 1975-2007.

Après des études de cinéma et des activités dans ce domaine en Algérie, il s'installe en France où il sera responsable culturel à l'ODTI (Office dauphinois des travailleurs immigrés) et cameraman pour France 3. Il se consacre actuellement à l'écriture de fictions romanesques et théâtrales.

Auteur-réalisateur. Avec Bénédicte Millaud, chef opératrice, ont réalisé ensemble plusieurs films documentaires à caractère social, abordant plus particulièrement la question des harkis.

Cinéaste connu pour son engagement dès ses plus jeunes années, il a réalisé tout au long de sa vie une multitude de films, autant de combats et de résistances.

Egypto-français, il a réalisé une trentaine de longs métrages documentaires. Il est l'un des initiateurs, en 2001, de la campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien.

Né dans le Kansas, il s'est installé définitivement en France en 1983. Musicien, peintre, écrivain et écologiste, il enseigne l'histoire. Il oeuvre pour mieux aider à comprendre la complexité du monde ; à déjouer les simplifications hâtives qui créent du pro ou anti-américanisme.

Ethnologue, chercheur et écrivain. Elle travaille depuis plus de 20 ans sur les Aborigènes d'Australie, notamment sur la question des relations entre les genres et la dynamique de re-élaboration du patrimoine mythique et rituel. Elle développe aussi des sources en multimédia pour restituer ces données aux populations concernées et appliquer un mode d'écriture non linéaire qui rende compte de la carte cognitive en réseau des mémoires autochtones.
 

Après une formation en littérature, il entre à l'IDHEC : section "Réalisation et Prises de vues". Depuis 1978, il a réalisé de nombreux documentaires (La vie est immense et pleine de dangers, Grands comme le Monde...). Il est l'un des fondateurs de l'Association des cinéastes documentaristes : ADDOC.