Rencontres Ethnologie et Cinéma

Syndiquer le contenu

Mot-clé “Musiques : d’un territoire à l’autre”

Le départ d’un territoire pour un autre, quelles qu’en soient les raisons, inspire souvent un sentiment de perte qui s’exprime et se manifeste différemment selon les individus. La musique permet de libérer certaines de ces émotions et participe souvent à construire une nouvelle identité collective. Elle offre également d’autres perspectives de création et de dialogue interculturel.

Film

Sita sings the blues

Sita, déesse indienne et épouse dévouée, est répudiée par son mari, Rama. Nina, la réalisatrice, dresse un parallèle entre sa vie et celle de Sita quand son propre mari, installé en Inde, met fin à leur mariage par e-mail...

82' | Inde/Etats-Unis | direction : Nina Paley,

Film

Swing

Fan de jazz manouche et de Django Reinhardt, le jeune Max aimerait bien prendre des cours de guitare. Il décide d’aller jusqu’à la cité où vit une communauté de manouches sédentarisés pour rencontrer Miraldo, virtuose du swing, afin qu’il devienne son professeur particulier.

90' | France | format : 35 mm | direction : Tony Gatlif

Film

Gadjo Dilo

À la mort de son père, Stéphane part en Roumanie à la recherche d’une chanteuse dont il ne connaît que le nom, Nora Luca, inscrit sur une cassette que son père ne cessait d’écouter. Sa quête le mène dans un village tzigane, où il découvre une culture, une nouvelle famille et l’amour.

102' | France | direction : Tony Gatlif

Film

Violent Days

En France, à Paris et au Havre, des rockabilly continuent de rêver à un pays qui n’existe pas: l’Amérique.

104' | France | format : 35 mm N&B | direction : Lucile Chaufour

Film

Fanfaron, fanfaron

En Roumanie, les fanfares paysannes ont presque le même âge que le cinéma. Mais leur vogue est passée. Pourtant... dans certains hameaux de Moldavie on entend des fanfarons jouer tard, les soirs d’été. Leur musique balkanique, mélange de tradition roumaine, de fanfare militaire autrichienne coupée de rythmes orientaux, rappelle que nous sommes à la frontière entre l’Asie et l’Europe.

52' | France / Roumanie | format : DVcam projeté en DVD | direction : Gheorghita Corneliu

Film

Trésors de Scopitones arabes, kabyles et berbères

Les Scopitones sont des jukeboxes de vidéoclips placés dans les cafés autour de 1960. Les tubes pop et disco de Cloclo, Dick Rivers, Richard Anthony, etc. n’avaient alors aucun succès dans les bars fréquentés par les travailleurs immigrés. Jusqu’à ce que des Scopitones soient composés spécialement à leur intention…

52' | France | format : vidéo et 16mm projeté en Beta SP | direction : Anaïs Prosaïc et Michèle Collery

Film

Musiques de la ville ordinaire

Par une série de portraits, ce film invite à découvrir l’univers musical des populations migrantes accueillies depuis un siècle et demi dans le quartier de la Guillotière à Lyon.

52' | France | format : vidéo projetée en Béta SP | direction : Yaël Epstein et Grégory Mouret

Film

La Danse, le ballet de l’Opéra de Paris

Poursuivant une démarche initiée en 1967, F. Wiseman explore avec sa caméra une nouvelle institution, l’Opéra de Paris. Ateliers de couture, répétitions des danseurs ou réunions de l’administration, le film montre le travail de tous ceux qui participent à la création des spectacles du ballet de l’Opéra.

159' | France | format : 35 mm | direction : Frederick Wiseman

Film

Gadjo Dilo

À la mort de son père, Stéphane part en Roumanie à la recherche d’une chanteuse dont il ne connaît que le nom, Nora Luca, inscrit sur une cassette que son père ne cessait d’écouter. Sa quête le mène dans un village tzigane, où il découvre une culture, une nouvelle famille et l’amour.

102' | France | format : 35 mm | direction : Tony Gatlif

Rencontres Ethnologie et Cinéma5-17 Octobre 2009

XIIIe Rencontres Ethnologie et Cinéma

Pour sa XIIIe édition, l’équipe d’Ethnologie et Cinéma déplace la date de ses Rencontres à l’automne. Changement de saison pour un nouveau rendez-vous offrant encore et toujours un large éventail de genres cinématographiques. À travers quatre thèmes distincts et plus de trente films, sont explorés des imaginaires qui témoignent de la diversité culturelle dans un contexte de mondialisation. Et comme chaque année, les projections font l’objet de discussions entre le public et les intervenants.