Rencontres Ethnologie et Cinéma

Syndiquer le contenu

Mot-clé “Gens de l’Alpe”

Thématique en écho à l'exposition du Musée Dauphinois du même nom. L'Alpe n'est pas tendre avec ces premiers hommes qui tentent de l'habiter. Ils affrontent l'altitude, la pente, le froid et l'isolement. Rien n'est laissé au hasard dans l'organisation de la communauté où chacun et chaque chose a sa place.

Film

Le Maquignon

Dans les villages autour du Mont-Blanc, le maquignon avait, dans le passé, une relation permanente et familière avec les éleveurs voisins ; de nos jours il est devenu un professionnel aux relations commerciales étendues.

26' | France | format : VHS | direction : Olivier Pasquet

Film

Ceux d'en haut

Au fil des mois, entre orages et sécheresse, un été sur l'alpage des hauts plateaux du Vercors avec les derniers bergers transhumants.

26' | France | format : VHS | direction : Roland Théron

Film

Le Bûcheron

Le bûcheron est moins un homme fort qu'un être tributaire de la technique qui lui permet d'accomplir sa tâche sans trop de risque. Pendant très longtemps ce savoir-faire a été réservé à une population issue d'une autre région alpine : les Bergamasques.

26' | format : Betacam SP | direction : Olivier Pasquet

Film

Les saisons

Un poème cinématographique où l’auteur met en scène les éléments de la nature : scènes de la vie campagnarde, de travaux des champs, de transhumance, de fêtes.

30' | format : 35 mm | direction : Arthur Péléchian

Film

Par des voies si étroites

"Ben, le sommet, oui, le sommet d'une part ça marque un peu la fin de la saison, pour nous c'est la deuxième étape, le final de nos cent jours. Le sommet, c'est la fin et puis le sommet, c'est... C'est beaucoup le temps qui joue en fait, et l'humeur des bêtes".
Un essai cinématographique qui s’attache au rythme, aux images et aux sons de l’épopée d’un alpage itinérant de Savoie : 150 vaches sont menées par trois hommes.

15' | format : 16 mm | direction : Vincent Sorrel

Rencontres Ethnologie et Cinéma15-21 mars 1999

IIIe rencontres autour du film ethnographique

Les ethnocinéastes sont des voyageurs. Ils parcourent le monde pour dépeindre, comprendre l'existence des femmes et des hommes, les innombrables manières de vivre que l'humanité a inventées. Leurs images montrent des régions lointaines, parlent du déclin ou de la régénérescence des civilisations anciennes et présentent, sous des aspects plus politiques, la situation de certaines minorités.

Les ethnocinéastes nous dévoilent aussi des activités méconnues de notre culture. Ils portent leur regard sur la façon d'envisager le quotidien dans le monde rural : la cadence des gestes coutumiers, le type de relations qu'entretiennent les hommes avec leur environnement, avec ceux qu'ils côtoient.

Le film ethnographique représente aussi une forme d'écriture. Il s'immerge dans le réel pour en extraire la substance, un échange improvisé, l'esquisse d'un mouvement, un regard dans l'ombre.