Rencontres Ethnologie et Cinéma

Syndiquer le contenu

Mot-clé “Ethnopsychiatrie”

Si la folie est universelle, son expression varie selon les cultures. En effet, les interdits, les injonctions ou le refoulement des pulsions qui peuvent produire des désordres psychologiques, ont des modalités différentes dans chaque population. On est donc fou à la manière d’une société et d’une époque. La situation est plus complexe en cas d’émigration : dans ce nouveau pays, est-on normal ou ne l’est-on pas ? Et en cas de trouble, vers quel «guérisseur» se tourner ? Les films montrent comment chaque culture construit son système d’interprétation et de traitement du mal, du malheur et de la maladie.

Film

Titicut Follies

Ce film relate l’effroyable quotidien des détenus du pénitencier psychiatrique de Bridgewater (Massachusetts). Il fut censuré de 1967 à 1991. Sa projection n’était autorisée que pour des médecins ou des juristes.

84' | Etats-Unis | format : N&B,VOSTF | direction : Frederick Wiseman

Film

Le Chamane, son neveu et le capitaine

Conseiller : Charles Macdonald
Sur l’île Palawan aux Philippines, une communauté vit isolée en forêt. Le chamane Medsinu exhorte les siens à rester solidaires et à ne pas succomber à la modernité. Mais Issad, le chef de famille, tombe malade et voudrait se faire opérer à la ville. Issad va-t-il braver l’interdit du chamane ? 

87' | France | format : DVcam projeté en DVD | direction : Pierre Boccanfuso

Film

Hôpital Commandante Dr Ordaz, La Havane

Tourné dans l’hôpital psychiatrique de la Havane – le plus grand du monde avec 2 500 patients – ce film montre la prise en charge des patients par l’institution, en particulier sous la forme d’ateliers participatifs. Il atteste également de l’intérêt naissant pour la psychanalyse à Cuba et, au-delà, pose la question des liens entre maladies mentales et régimes politiques.

55' | France | format : DVcam projeté en DVD | direction : Daniel Friedmann

Film

J’ai rêvé d’une grande étendue d’eau

Dans sa consultation d’ethnopsychanalyse à l’hôpital Avicenne de Bobigny, Marie-Rose Moro reçoit des familles migrantes. Ici, les patients peuvent s’exprimer sans se couper de leur culture. Ce service clinique d’exception a accepté pour la première fois d’être filmé. DVD à vendre sur www.abacaris-film.fr

53' | France | format : DVcam projeté en DVD | direction : Laurence Petit-Jouvet

Film

Voyage en iboga

Chez les pygmées du Gabon, le «bwiti» est une initiation de type chamanique ouverte aux étrangers. L’ingestion d’iboga, plante sacrée, est censée élargir la conscience. Mais ce film interroge surtout la validité des guérisons intervenant par l’entremise d’une autre culture et les conséquences inattendues que peut engendrer ce croisement de part et d’autre.

30' | France | format : Vidéo | direction : Art Orienté Objet,

Film

Oh! Uomo

Ce film témoigne des conséquences de la Première Guerre mondiale sur le corps des enfants et celui des soldats. Les réalisateurs font un catalogue du corps blessé : gueules cassées, débuts de la chirurgie esthétique, prothèses, mais ils décrivent aussi la famine et la détresse des enfants orphelins. De la déconstruction à la recomposition artificielle du corps humain, ils cherchent à comprendre cette humanité qui oublie et répète ces horreurs.
 

72' | Italie | italien | format : 35 mm projeté en Béta SP, coul. et N&B, muet | direction : Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi

Film

Multiples de un

Réalisé avec les patients de l’hôpital dans le cadre des Ateliers Cinématographiques Film flamme.
Munis d’une caméra Bell Howel et d’un enregistreur Nagra, des patients de l’hôpital psychiatrique du Vallon à Martigues réalisent ce film qui permet d’entrer de plain-pied dans leur poésie brute et sans détour.

15' | France | format : 16 mm | direction : Ateliers Cinématographiques Film flamme

Rencontres Ethnologie et Cinéma5-17 Octobre 2009

XIIIe Rencontres Ethnologie et Cinéma

Pour sa XIIIe édition, l’équipe d’Ethnologie et Cinéma déplace la date de ses Rencontres à l’automne. Changement de saison pour un nouveau rendez-vous offrant encore et toujours un large éventail de genres cinématographiques. À travers quatre thèmes distincts et plus de trente films, sont explorés des imaginaires qui témoignent de la diversité culturelle dans un contexte de mondialisation. Et comme chaque année, les projections font l’objet de discussions entre le public et les intervenants.