Rencontres Ethnologie et Cinéma

Syndiquer le contenu

Mot-clé “L'Asie Centrale”

En quelques décennies, les communautés d'Asie Centrale ont vu leurs identités se métamorphoser : des cultures traditionnelles, à l'arrivée d'un marché économique libéral, en passant par les assauts des pouvoirs totalitaires d'URSS et de Chine populaire, quelles sont ces cultures et comment ces populations ont-elles œuvré et œuvrent-elles à la préservation de leurs singularités culturelles ?

Film

Les Trois frontières de Bayan-Töröö

En Mongolie, un ancien kolkhoze se meurt. Avec la libéralisation du marché mongol en 1990, une famille du pays s'endette lourdement pour racheter une grande partie de l'exploitation. Bold, professeur à la capitale, se voit chargé par sa mère de remettre l'affaire familiale sur pied.

33' | France | format : DV-Cam projeté en DVD | direction : Gregory Lidin

Film

Le torrent qui porta le chant aux Oïgours

Partagé entre la Chine et l'URSS, le peuple Ouïgour chante toujours les douze Mukams recueillis par une princesse au XVIIe siècle. Ces Mukams sont les fondements de leur musique, le fruit artistique de leur longue histoire sociale.

52' | France | format : DV-Cam projeté en béta SP | direction : Mylène Sauloy

Film

Feutres décorés

Fabrication d'un feutre décoré servant de tapis pour l'intérieur des maisons, en Afghanistan : pressage, foulonnage, battage, dessins et teintes...

13' | France | format : 16 mm | direction : Annie Zorz

Film

La fiancée

Dans un village d'Afghanistan, une jeune femme musulmane âgée de 15 ans, Ranissa, se prépare à son mariage. Fiancée depuis 3 ans à un homme choisi par ses parents pour devenir sa deuxième épouse, elle doit commencer à prendre la responsabilité de la maisonnée : soin aux enfants, préparation des repas, surveillance des troupeaux.

26' | France | format : 16 mm | direction : Annie Zorz

Rencontres Ethnologie et Cinéma30 mars - 4 avril 2004

VIIIe Rencontres autour du film ethnographique

La ville, l'Amérique du Sud, l'Asie Centrale, le Caucase, les Îles italiennes, autant d'incursions géographiques : Blick filme un quartier qui se transforme en Europôle, Marisol Soto débarque au Brésil, Agnès Varda interroge les commerçants de sa rue, Grégory Lidin passe deux ans dans une oasis de Mongolie, Sergueï Paradjanov met en récit filmographique des légendes caucasiennes, Vittorio de Seta profite des pellicules du gouvernement pour fixer les gestes de ses contemporains insulaires.

Cette approche quasi-géographique n'a pas vocation à introduire de comparaisons entre les situations, territoires ou époques présentés dans les films. Au contraire, on pourra chercher à lire ces documents cinématographiques sous un autre angle : les relations qu'entretiennent les réalisateurs à la culture qu'ils filment, selon qu'ils en sont issus ou étrangers. Seront alors décorticables, à l'envie, les rapports à l'intime, au familier, à l'héritage, au rejet, à la fascination...

(Photographie :  Les Carnets de Mongolie :Journal de voyage photographique http://gregory.lidin.free.fr/ )