Rencontres Ethnologie et Cinéma

Syndiquer le contenu

Mot-clé “PREALP”

Crédits

  • Hébergement :

Service informatique - MSH-Alpes

 

  • Conception graphique et technique :

 

Sous la direction d'Isabelle Bourdeaux, chargée de communication à la MSH-Alpes

 

Journée thématiquevendredi 27 Novembre 2009

À l'image du texte. Elaborer, appréhender et exploiter un corpus croisé de sources iconographiques et textuelles

Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Depuis une trentaine d’années, les images retiennent de plus en plus l’attention des historiens, particulièrement celle des médiévistes travaillant sur le fait religieux. La place croissante qu’occupent les représentations figurées dans l’Occident chrétien au Moyen Age, explique largement ce phénomène. L’image, prise comme objet d’histoire, est abordée dans sa dimension globale. Témoin et produit, voire acteur, de l’histoire, elle s’inscrit dans un espace, une temporalité, un environnement socio-culturel spécifique. La fonction de l’image religieuse au Moyen Age, l’usage que peuvent en faire les historiens ainsi que les modalités requises pour l’élaboration d’un corpus iconographique (à partir des notions de thème, hyperthème et d’approche sérielle) sont des domaines de réflexions qui offrent des résultats solides et stimulants. Cependant, les études iconographiques bénéficient aujourd’hui d’une certaine crédibilité sans pour autant jouir d’une totale légitimité qui ferait de l’image une source autonome au même titre que le texte. La plupart pour ne pas dire la totalité des corpus iconographiques sont accompagnés d’un corpus de sources écrites (théologiques, normatives, liturgiques, hagiographiques, notariales, ou comptables) ou au moins d’un ensemble de textes offrant un contre-point éclairant. Mais les modalités d’emploi et les implications que suggère un usage croisé de sources iconographiques et textuelles au sein d’une même recherche historique sont rarement explicitées bien qu’elles présentent des enjeux cruciaux tant sur le plan épistémologique que méthodologique. L’objet de cette journée d’études n’est donc pas d’examiner les rapports entre le texte et l’image dans leurs liens consubstantiels – qui ont souvent été étudiés – mais leurs rapports au sein de corpus construits ad hoc pour aborder un thème particulier. On tentera d’en dénouer les arcanes et de poser quelques jalons visant à éclaircir cette zone d’ombre.

Introduction de la journée d’étude - Dominique Rigaux , Professeur d’histoire médiévale à l’UPMF

Présentation de quelques outils documentaires - Jacques Boutet SICD2, Bibliothèque universitaire Droit-Lettres Grenoble 2-3

La carpe et le lapin. Comment marier objet, image et texte ? - Nadège Bavoux, Allocataire-monitrice en histoire médiévale, UPMF

Sources croisées au service de l’étude des ordres mendiants en milieu rural et montagnard. Enjeux, méthodes et limites -Fanny Maillard Allocataire en histoire médiévale, UPMF

Un corpus croisé sur Homère et la mythologie grecque: d'Homerica à Mythologica. Bilan et perspectives de travail Maria-Paola Castiglioni, Maître de conférences en histoire ancienne Circulation des thèmes iconographiques élisabéthains en Slovaquie médiévale Laura Pacindova, Doctorante en histoire médiévale, UPMF

A la croisée du texte et de l’image : le retable de Buitrago de Jorge Inglès (1458) Jean-Baptiste Crespeau, Allocataire-moniteur ENS-LSH Lyon/CIHAM (UMR 5648)

Journée d’étudesmercredi 5 Novembre 2008

De quelques concepts commodes en histoire religieuse. Idées forces ou valeurs refuges ?

Amphithéâtre de la MSH-Alpes

organisée par les doctorants médiévistes de l’UPM, sous la direction de Dominique Rigaux, avec le soutien du programme Prealp, MSH-Alpes

Les appels répétés aux échanges disciplinaires ont conduit les historiens à multiplier l’usage de concepts qui ont fait florès dans d’autres champs scientifiques, par exemple ceux de rituels ou d’acculturation. L’abandon de certaines notions, comme celle de « religion populaire », qui ont marqué la pensée historiographique conduit cependant à la prudence. Sans tomber dans la critique facile ni nier la fonction heuristique des concepts, il s’agira de s’interroger et de débattre sur les conditions de leur emploi. La question principale est évidemment celle de leur adaptation et de leur transposition à des contextes historiques toujours spécifiques. Les discussions seront conduites à partir de différentes études de cas portant sur des concepts d’histoire religieuse, toutes périodes confondues.

Introduction Dominique Rigaux Professeur d’histoire médiévale à l’UPMF, directrice du département Sciences de l’Homme de l’Ecole doctorale 454 Sciences de l’homme, du politique et du territoire

Acculturation : concept dynamique et effets pervers Fanny Maillard Allocataire en histoire médiévale, UPMF

"Culture folklorique" et sociologie des représentations culturelles" - Florent Pouvreau Doctorant UPMF, agrégé d’histoire

"Dangereux rituel" ? Le point de vue d'une historienne du religieux - Bavoux Allocataire-monitrice en histoire médiévale, UPMF

L’historien du religieux et le réseau - Grégory Goudot Allocataire-moniteur en histoire moderne, Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand II

 La sociabilité villageoise à l’épreuve de l’officialité - Kevin Saule Allocataire en histoire moderne, Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand II

Chocs et ruptures dans l'histoire du catholicisme au 19e siècle - Franck Roubeau Doctorant de l’Université Lyon 2, enseignant d’histoire et géographie au lycée Jean Moulin d’Albertville

Personne

Dominique Rigaux

Adresse électronique :

Professeur des Universités, Histoire du Moyen Age Université Pierre Mendès France Grenoble
MSH-Alpes et CRHIPA Centre de Recherche en Histoire et histoire de l'art. Italie, Pays Alpins

Manifestations

Depuis sa création, le programme Prealp organise régulièrement des tables-rondes et colloques internationaux, des séminaires de travail, des journées d'études, des expositions.

Une partie de ces manifestations, qui réunissent des chercheurs mais aussi des doctorants, permettent de confronter les avancées du travail scientifique, d'approfondir les réflexions autour de l'indexation des images, de confronter les expériences internationales.

D'autres s'adressent à un public plus large.  

Ste Catherine<br />
            d'Alexandrie
Ste Catherine d'Alexandrie, Boccioleto, chiesa parrocchiale di S. Pietro, Archives prealp (plus d'infos)

 

Historique des rencontres

A partir de sa création et pendant les sept premières années qui ont permis la définition de la structure de la base et l’organisation des premières campagnes et recherches, le programme Prealp a mis en place des rencontres régulières, avec des Journées d'études internationales s’accompagnant d'une séance de travail sur le décor monumental - au pied du mur. Ces journées, organisées alternativement à Rome, Milan, Trente, Borgosesia, Grenoble et Lugano ont permis chaque fois d’aborder un thème central pour le programme :

L'unité iconique

Au centre de la base : la notion d’unité iconique

C’est la cellule fondamentale qui structure la constitution de la base et régit l’ordonnance des fichiers. C’est-à-dire que chaque peinture est individualisée et « mise en fiche » en fonction du sujet, figuratif ou non, qu’elle représente. À cet égard, on comprend le rôle déterminant que peut jouer l’encadrement de la peinture – pourtant longtemps négligé par les historiens. Bien souvent il contribue à délimiter le sujet.

L’importance accordée à l’unité iconique ne doit pas laisser croire que ces peintures murales sont détachées de leur contexte. Bien au contraire ! PREALP accorde une attention toute particulière à la contextualisation de l’œuvre : l’image est toujours étudiée en relation avec son « lieu » architectural et thématique.

Mentions légales

Protection des informations nominatives

Ce site Web, qui comporte des informations nominatives a fait l'objet d'une déclaration auprès de la CNIL (avis n° 710081). Les personnes inscrites dans ce site disposent d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui les concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978).

Pour exercer ce droit, elles peuvent s'adresser à la Direction de la MSH-Alpes ou à webmestre@msh-alpes.fr

Copyrights

Les informations disponibles sur ce site WWW sont protégées par copyright.

Aucune partie des informations ne peut être reprise ou reproduite sous quelque forme que ce soit sans l'accord écrit préalable de la MSH-Alpes.  

Publication

Peintures murales des Églises alpines (du XIIIe au XVIe siècle)

Peintures murales des Églises alpines (du XIIIe au XVIe siècle)

Sous la direction de

Dominique Rigaux
Rome, Ecole Française de Rome, 1994, 227 p.

Collection :

Mélanges de l'École française de Rome, 106-1

Langue :

français - italien

Prix :

50 € TTC