Rencontres Ethnologie et Cinéma

Publication

Des personnes âgées hors leurs droits. Non recours subi ou volontaire. Rencontres avec des assistantes socialesEnglish

Version imprimable

Auteurs :

Catherine Chauveaud, Philippe Warin
Grenoble, Odenore, Mars 2005

Collection :

Etude n° 11

Langue :

français

Destinataire(s): Service Personnes Âgées (CCAS de Grenoble)

Texte intégral

Résumé

Méthodes : Requête sur la base de données du  Service, entretiens collectifs avec des assistantes sociales en charge de l'ouverture d'aides personnalisées d'autonomie (APA), ou intervenant exclusivement auprès de personnes âgées d'origine étrangère vivant en foyer.

Echelle : Commune

Résultats principaux : 9% des personnes éligibles n'ont pas l'APA et ne la demandent pas.
Concernant les «vieux immigrés» : 1/ Sans revendication particulière, trop habitués à vivre discrètement, avec des statuts précaires. - 2/ Dans l'accès aux droits, ils rencontrent de nombreuses difficultés de compréhension, avec tout ce que cela implique comme discriminations. Souvent usés, avec un rapport au temps différent. - 3/ L'APA ne convient pas : rapport à l'argent (avec l'APA pas de paiement direct), va et vient entre la France et le pays d'origine.
Concernant les autres personnes âgées : 1/ Certaines, malgré un niveau de dépendance élévé, ne souhaitent pas l'APA : n'ont jamais rien demandé ; se débrouillent autrement ; n'acceptent pas d'interventions extérieures ; veulent se préserver d'éventuels placements en établissement. - 2/ Difficulté pour aborder la question de l'aide à domicile si problèmes psychologiques ou psychiatriques. - 3/ Non recours choisi si une demande d'APA paraît contre-productive.