Rencontres Ethnologie et Cinéma

Montagnes  Méditerranée Mémoire, Mélanges offerts à Philippe Joutard

Publication

Montagnes Méditerranée Mémoire, Mélanges offerts à Philippe Joutard

Version imprimable

Sous la direction de

Patrick Cabanel, Anne-Marie Granet-Abisset, Jean Guibal
Aix-en-Provence/Grenoble, Presses de l'Université de Provence/Musée Dauphinois, 2002, 638 p.

ISBN :

2-905375-32-9

Langue :

français

Résumé

Il y a, sans jouer sur les mots, des massifs.

Le premier est cévenol et camisard : en cette année 2002, tricentenaire de la guerre des Camisards (mais aussi vingt-cinquième anniversaire de la publication de " La légendes des Camisards"), il est bon de faire le point sur ce que les travaux de Ph. Joutard ont apporté à la compréhension sur la longue durée d'une région-mémoire et d'une histoire orale qui bruissait encore, au milieu des années 1970, dans les hameaux de schiste. Une première série de contributions décline ici l'histoire des Camisards, des Cévennes, du protestantisme et du Refuge huguenot.

Un second massif a l'altitude des neiges et des glaciers. Ph. Joutrad avait fait le pari, en 1986, de changer de montagne, sinon de problématique : après "l'invention" des Cévennes, celle du Mont-Blanc. Des collègues et des élèves l'ont suivi ou croisé sur les pentes alpines et sur le chantier des sensibilités européennes - parfois tranchées par la différence confessionnelle - devant la montagne, la nature, le sport, l'art.

On comprend que Philippe Joutard ait été un acteur important de l'école française des historiens des représentations, des sensibilités, puis de la mémoire. Avec cette particularité qu'il a fait le chemin inverse de sa génération : parti, en avance, de la mémoire, il est revenu à l'histoire comme marque du récit collectif que la France propose d'elle-même depuis des siècles. Ces problématiques passionnent aujourd'hui les historiens et la société et nourrissent nombre des contributions réunies dans cet ouvrage.

Saluons enfin un dernier espace cher à Ph. Joutard : cette Méditerranée dont son oeuvre a exploré l'arrière-pays cévenol, mais a aussi arpenté les plaines de Provence et franchi à Marseille la porte de l'Orient. Unité et diversité : de la montagne, de la Méditerranée, de la mémoire.