Rencontres Ethnologie et Cinéma

IVe rencontres autour du film ethnographique

Rencontres Ethnologie et Cinéma28 mars-2 avril 2000

IVe rencontres autour du film ethnographique

Version imprimable

Observer le quotidien et en rendre compte à travers un film implique le choix d'une démarche. Le cinéma direct en est une. Equipe légère, pas de repérage, immersion dans le réel, pas d'entretien, pas de commentaire, de la pellicule, de la pellicule... "Pour moi, dit Frederick Wiseman, la vedette, c'est le lieu et le lien social."

Thématiques

Chassez l'ethnologue, il revient...

Chassez l'ethnologue, il revient..., eh oui, l'ethnologie des pays lointains se pratique encore, mais quelle forme prend-elle lorsque les touristes occupent toute la place ?

Filmer l'institution

La thématique Filmer l'institution est un prétexte à révéler cette approche et à étudier comment, dans les institutions qu'ils créent, les hommes vivent ensemble, fabriquent des règles, se répartissent le pouvoir.

Regards sur le Maghreb

Clin d' oeil à l'exposition du Musée Dauphinois "Pour que la vie continue..." (2000), Regards sur le Maghreb présente des fictions à caractère ethnographique, documentaires récents ou films d'archives.

Films

A propos de Tristes Tropiques

Voyage initiatique sur les traces de Claude Lévi-Strauss qui, de 1936 à 1938, parcourt les savanes et les forêts du Brésil méridional en quête de mondes primitifs. Le film confronte des images d'aujourd'hui à celles que l'anthropologue réalisa il y a un demi-siècle.

52' | France | format : coul. et n&b, super 16 | direction : J.-P. Beaurenaut, J. Bodansky, P. Menget

Tchoumpa, les enfants du tourisme

Depuis la découverte de l'altérité, les ethnologues s'intéressent aux cultures des Autres. Toutefois, leurs recherches ne sont pas sans influence sur les peuples "ethnologisés". Actuellement, l'économie touristique utilise les descriptions des ethnologues pour représenter le peuple dogon selon une image d'authenticité et de tradition, répondant ainsi à la demande des voyageurs en quête de consommation symbolique d'identité. Face à cette nouvelle donne, apparaît la communauté des guides touristiques.

30' | France | format : coul., VHS | direction : Alexandre Bonche

Her name come on arrows / Son nom est venu avec les flèches

Dates exactes : 1969-1982. L'anthropologue Maurice Godelier invite dans sa maison quelques Baruya pour s'entretenir longuement avec eux des relations de parenté.

26' | Etats-unis | format : 16 mm, N/B et coul. | direction : Allison et Marek Jablonko

Public Housing

La vie quotidienne dans une cité de la banlieue de Chicago : drogue, chômage, insalubrité, violence, éclatement des familles, racisme. Le réalisateur filme sans prendre parti les habitants de cette cité qui luttent ensemble pour s'en sortir.

3h15' | USA | format : 16 mm coul. | direction : Frederick Wiseman

Si bleu, si calme

L'espace d'une cellule. Le temps qui s'échappe... Comment peut-on supporter la privation de liberté? Neuf détenus révèlent leurs mondes échafaudés derrière les murs à travers un film personnel dont ils conçoivent l'image et le son.

72' | France | format : Béta SP coul. | direction : Eliane de Latour

Femmes de Fleury

Une équipe a tourné sans contrainte pendant six mois dans une établissement pénitentiaire de femmes. Des femmes qui purgent des peines allant de trois jours à trois ans. Elles nous parlent de leur vécu, nous le montrent, avec tristesse, avec colère, avec humour... Du fond de leur cellule, elles posent des questions auxquelles les politiques tardent à apporter des réponses, des questions qui nous concernent tous.

58' | France | format : Béta num. coul. | direction : Jean-Michel Carré

Joe Leahy's neighbours

Joe Leahy, fils de l'un des premiers explorateurs de papouasie-Nouvelle Guinée et d'une indigène Ganiga, dirige une plantation de café prospère et mène une vie à l'occidentale. A travers l'observation des démêlés entre Joe et ses voisins Ganiga encore dépendants du système traditionnel, se dessine de façon à la fois cocasse et explosive le problème de la colonisation.

90' | Australie | format : 16 mm coul. | direction : Bob Connolly et Robin Anderson

Black harvest

Ce film est le dernier volet de la trilogie consacrée à l'histoire de la colonisation de la tribu Papoue des Ganiga. Contemporaine, cette partie est la plus tragique car elle se termine par un constat d'échec de ce qui apparait comme une utopie. Joe Leahy, en effet, met à profit sa double appartenance pour exploiter une plantation "en partenariat" avec la tribu qui lui cède les terres.

90' | Australie | format : 16 mm coul. | direction : Bob Connolly et Robin Anderson

Retrouver Oulad Moumen

La réalisatrice, dernière d'une famille marocaine de 9 enfants, décide, pour son anniversaire, de rassembler à Oulad Moumen, leur village d'origine, toute la famille dispersée aux quatre coins du monde. À travers l'histoire de cette famille est présenté un point de vue sur l'histoire du Maroc agrémenté d'images d'archives.

48' | Maroc | format : VHS coul. | direction : Izza Genini

La tribu Akbal

Trois générations d'une famille issue de l'émigration algérienne nous font partager leur quotidien. Les sujets abordés portent sur les différences culturelles, notamment la notion de respect, la transmission des cultures, l'intégration, l'ouverture à la société française.

36' | France | format : VHS coul. | direction : Bernard Corteggiani

Algériennes, 30 ans après

Le point de départ de ce film est un documentaire réalisé en 1966 par A. Lallem sur quatre lycéennes à Alger. Trente ans plus tard, ces jeunes femmes parlent de leur parcours, de leur vision des évènements en Algérie, de leurs sentiments après la rupture avec leur pays.

52' | Algérie | format : VHS coul. | direction : A. Lallem

Journée d'une musulmane

La maîtresse de maison décore sa maison tandis que ses servantes berbères préparent le couscous. L'après-midi elle reçoit ses amis pour le café.

5' | 1912 | format : 35 mm N/B | direction : Réalisateur inconnu

Yasmina

À Tunis, Yasmina, fille d'un arabe et d'une française, a épousé un vieillard ; mais elle s'éprend du docteur Grandier...

100' | format : 35 mm N/B | direction : André Hugon

Itto

 Alors que la guerre fait rage, la femme d'un médecin français au Maroc adopte un enfant du pays... 
 

117' | format : 35 mm N/B | direction : Jean Benoît-Lévy et Marie Epstein

Postier de nuit

Durant les fêtes de fin d'année, les nuits du bureau de poste de Paris-Louvre ouverts 24h/24, 7j/7, le travail des guichetiers, leurs rapports parfois conflictuels avec une clientèle hétéroclite.

78' | France | format : Béta SP coul. | direction : Nicolas Rey

Missile

Le service du Strategic Air Command, basé à Vandenberg en californie, d'où est commandée la mise à feu des missiles intercontinentaux "Minuteman".

115' | Etats-unis | format : 16 mm coul. | direction : Frederick Wiseman

Essene

La vie quotidienne d'un monastère bénédictin dans l'Etat du Michigan.

86' | Etats-unis | format : 16 mm N/B | direction : Frederick Wiseman

Intervenants

Ethnocinéaste, il a réalisé des films dans plusieurs pays ainsi que sur la préhistoire et l'archéologie. Il enseigne l'anthropologie visuelle à l'université Lumière (Lyon II). Membre de l'Atelier de Production Audiovisuel pour les Sciences Humaines et Sociales (APASHES), il prépare actuellement un projet : "l'Escale", portant sur les traces et mémoires des migrations en Rhône-Alpes.

Etudiant en ethnologie à Lyon II, il a réalisé son film dans le cadre de l'Atelier de production audiovisuel pour les sciences Humaines et sociales (APASHES).

Fondateur et PDG de la société AATOn France. Détenteur d'une quarantaine de brevets d'invention directement liés à l'industrie cinématographique, il est le concepteur de plusieurs caméras dont la dernière est l'A-minima, une petite caméra super 16 ultra-légère.

Ancien responsable de la Cinémathèque de Constantine (Algérie), il a été chargé d'études au CNC pour la recherche et la restauration des films arabes et africains et pour la mise en place de structures d'archives en Afrique et dans le monde arabe. Il est aujourd'hui responsable de Clair-Obscur, maison de distribution et de production qu'il a créée à Constantine pour relancer la distribution en Algérie.

Il ne s'appelle pas ainsi en hommage au célèbre cinéaste américain, il n'est même pas le fils du cinéaste expérimental français Georges Rey. il persiste à faire des films depuis 1993 entre la photographie, le cinéma documentaire et l'expérimental. Il passe l'essentiel de ses journées à 'l'Abominable", un atelier collectif de dévelopement et de tirages de films qu'il a contribué à créer à Paris en 1995.

Cinéaste, documentariste, il a accumulé, à raison d'un film par an, une importante documentation sur la société américaine. En portant son regard sur les institutions (hôpitaux psychiatriques, prisons, commissariats, écoles, etc.) mais aussi sur les espaces privés (grands magasins, agences de mannequins...) il nous montre le fonctionnement de cette société.