Rencontres Ethnologie et Cinéma

XIX Rencontres autour du film ethnographique

Rencontres Ethnologie et Cinéma17-22 Novembre 2015

XIX Rencontres autour du film ethnographique

Version imprimable

Thématiques

Le monde du travail

L’industrie interroge de nombreux réalisateurs. Les usines, en pleine mutation pour mieux répondre aux besoins du capitalisme, induisent un travail ouvrier conditionné par la spécialisation des tâches, un isolement des individus au travail, les angoisses d’un accident collectif ou individuel, la menace du chômage ou de la délocalisation. Si la résignation teinte tous les discours, les films révèlent néanmoins des histoires ouvrières valorisant la transmission de valeurs collectives et le sens du travail

Les transformations du monde rural

Master Class

Modes de vie

Monde perdu

Printemps arabe

Questions d'environnement

Coût environnemental et humain de l'exploitation du pétrole en Équateur, vie quotidienne autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl après la catastrophe, dégradation d'un écosystème au bord de la mer du nord, autant de problèmes écologiques filmés loin d'ici, qui interrogent nos valeurs modernes.

Films

Je suis le peuple

Alors que le peuple égyptien se soulève place Tahrir, les villageois des campagnes du sud suivent la révolution sur leurs écrans de télévision. Du renversement de Moubarak à l’élection et la chute de Morsi, le film suit ces bouleversements du point de vue de Farraj, un paysan de la vallée de Louxor. Au fil du quotidien agricole, entre espoirs et déceptions, le changement se fait attendre.

Avant-première en présence de la réalisatrice

111'' | Cinéma Le Méliès | direction : Anna Roussillon

Zo'é, les hommes de la dernière frontière

Il existe encore aujourd’hui, disséminés dans les forêts d’Amazonie, des hommes confinés dans un isole-ment presque complet. Au Brésil, la Fondation Nationale de l’Indien (FUNAÏ) a recensé 45 groupes oubliés du temps où n’ayant eu que des contacts sporadiques avec notre société. Les Zo’é (245 Indiens) comptent parmi ces peuples. La nouvelle politique indigéniste de la Funaï tente de les préparer à l’irréversible contact avec la société moderne…

En présence du réalisateur

25'' | France | direction : Serge Guiraud

Beaivi

Une Lapone projetée dans la vie suédoise évoque les paroles de son grand-père. Elle raconte les rennes, le bruit des rennes tout au fond du cercle polaire. L'histoire d'une mythologie, la naissance du monde chez les Lapons.

5' | Suisse | format : 16 mm | direction : Frédéric Choffat, Christophe Chammartin et Anette Niia

Tchavtchou

La nomadisation des Tchouktche, éleveurs de rennes, dans le Grand Nord sibérien. Film réalisé par un Tchouktche.

45'' | Russie | direction : Vladimir Pouya

L'Homme d'Aran

Une famille de pêcheurs mène une lutte farouche et obstinée contre les éléments sur une île de l'archipel d'Aran, au large de l'Irlande. Avec des situations simples, Flaherty a composé un ample et dramatique poème d'images puissantes et belles, qui exaltent la lutte de l'humanité pour sa survie. (dates exactes : 1932-34)

70' | Royaume-uni | format : 16 mm N/B | direction : Robert J. Flaherty

Vinni lu tempu di li piscispata

La pêche à l’espadon dans le détroit de Messine et au large des îles éoliennes.

11'' | Italie | italien | direction : Vittorio de Seta

Contadini del mare

La pêche au thon au Stromboli.

10'' | Italie | italien | direction : Vittorio de Seta

Pescherecci

Les pêcheurs de Lampedusa en Sicile.

11'' | Sicile | italien | direction : Vittorio de Seta

Léviathan

En embarquant sur un chalutier pour dresser le portrait d’une des plus vieilles entreprises humaines, les réalisateurs témoignent, dans un «flot d’images sidérant», de l’affrontement qui engage l’homme, la nature et la machine.
Les réalisateurs travaillent dans le cadre du SEL (Sensory Ethnography Lab), centre de recherche de l’université Harvard croisant les arts visuels et l’ethnographie. Les travaux de recherches, collectifs ou individuels, privilégient différentes formes de médias audiovisuels (film, vidéo, photographie, phonographie, outils hypermédia) par contraste avec la domination de l’écriture dans les études anthropologiques.
83' (extraits)' | USA | anglais | direction : Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel

I Dimenticati, (Les Oubliés)

La vie dans un village de montagne en Sicile, entre quotidien et rituels.

18'' | Sicile | italien | direction : Vittorio de Seta

Le Quattro volte

Dans un vieux village de montagne en Calabre, un berger vit ses ultimes instants de vie entouré par ses chèvres. Un jour un chevreau s’égare et se retrouve seul au pied d’un majestueux sapin. C’est cet arbre que choisissent les villageois pour célébrer la fête de la « Pita ». À travers quatre récits enchâssés, le film se veut une ode à la vie et ses quatre règnes : ceux de l’humain, de l’animal, du végétal et du minéral aux correspondances mutuelles intimes et secrètes...
Ce film de fiction, s’inspire des films de Vittorio de Seta, en mettant en scène notamment des rituels que celui-ci avait filmés dans ses documentaires. Par ailleurs, Frammartino adopte une forme de distance avec les personnes qu’il filme, comme de Seta filmait à distance les protagonistes de ses documentaires ; un moyen de se rapprocher des hommes comme de la réalité, et de son surréalisme.
Grand Prix du festival du cinéma italien d’Annecy 2010
88'' | Italie | italien | direction : Michelangelo Frammartino

Les chemins de Jorge

Jorge est aiguiseur de couteaux. Il ne s’arrête jamais. Sa route est longue, parfois dangereuse. Il répare, arrange, soigne et réveille des mémoires enfouies. Autour de lui, peu à peu, le monde change. Une oeuvre profonde et pleine de poésie qui propose une réflexion sur le Portugal d’aujourd’hui et ces métiers voués à disparaitre.
Mention du Meilleur Documentaire Portugais au Doc Lisboa.
63'' | Belgique / Portugal | portugais | direction : Miguel Moraes Cabral

Ce cher mois d’août

Au coeur du Portugal montagnard, le mois d’août décuple la population et ses activités.
Les gens rentrent au pays, tirent des feux d’artifice, contrôlent les incendies, font du karaoké, se jettent du pont, chassent le sanglier, boivent de la bière, font des enfants…
150'' | Portugal | portugais | direction : Miguel Gomes

Sous nos pas

Les gestes concentrés, le visage préoccupé, Jean-Marie marche vite. Je le suis. Avec ardeur, il découvre son
métier, ses brebis à côté, leur résistance et leur docilité. De la bergerie hivernale à l’alpage, une trajectoire
à tâtons, faite de premières fois, de satisfactions et d’appréhensions. Avec l’assurance d’une pratique agri-
cole biodynamique qui le conforte, où agissent des énergies impalpables, là, Juste sous nos pas.
 

Visions du réel, Nyon, 2014.

82'' | France | français | direction : Alexis Jacquand

Le chant d'une île

A l’échelle planétaire, la pêche industrielle épuise les océans. Rabo de Peixe, petit village des Açores où la
pêche artisanale a longtemps constitué la principale activité économique, est en difficulté. Pedro, jeune pa-
tron de pêche, doit faire face aux périls inhérents à la vie des travailleurs de la mer. Pendant deux années
entières, ce film raconte sa détermination, et celle de son équipage, à rester libres.

Prix des éditeurs, festival Cinéma du Réel, 2015
 

103'' | Portugal | portugais | direction : Joaquim Pinto

Qu’est ce qu’on fait demain ?

Dans ce projet, une famille Rom parle d’elle-même, en son nom, à sa manière, à travers ses histoires, son
parcours, ses représentations, ses illusions et désillusions et son regard sur la France.
 

30'' | France | français | direction : Images solidaires, en partenariat avec Roms Action

Quelqu’un d’important

En 2012 et 2013, Images Solidaires et Roms Action ont accompagné un groupe de jeunes Roms de l’agglo-
mération grenobloise dans la réalisation d’un film documentaire : un moyen de leur donner la parole sur
leur vie en France, de travailler sur les différences culturelles, et de créer des occasions de rencontres et
d’échanges entre ces adolescents et d’autres habitants de Grenoble.
 

19'' | France (Grenoble) | français | direction : Images solidaires, en partenariat avec Roms Action

Feu rouge. C’est bien la France

En périphérie de Toulouse, un groupe de jeunes femmes sort de leur campement pour commencer leur
journée de travail. Trois d’entre elles s’installent, raclettes en caoutchouc et bouteille de savon à la main,
au feu rouge de la station de métro « Barrière de Paris ». Le temps d’une journée, nous suivons ces trois
femmes au rythme de leurs chansons, leurs rires et leurs difficultés.
 

14'' | France | direction : Yasemin Akinci

Intervenants

Anna Roussillon

- cinéaste

Elle a étudié la philosophie, la linguistique, les langues, la littérature et les civilisations arabes ainsi que la réalisation documentaire à Lussas. Agrégée d'arabe, elle enseigne à Lyon tout en travaillant sur divers projets cinématographiques liés à l'Egypte où elle a grandi. 

Serge Guiraud

- photographe et documentariste

Il oeuvre depuis vingt ans en Amazonie à la constitution d'un fonds d'archives documentaires. Il préside l'association Jabiru Prod, association à but non lucratif qui a pour objectifs d'étudier le bassin amazonien et ses populations, de réfléchir aux enjeux de l'exploitation des ressources naturelles et de soutenir des projets d'aide aux nations amérindiennes. 

Cinéaste et enseignant à l'Université Stendhal de Grenoble, il s'attache à des activités de transmission du geste artistique et à développer des actions excentriques avec le cinéma au sein de Cinex.

Jacopo Rasmi

- doctorant à l’Université Grenoble Alpes.
Ses recherches portent sur l’écologie des pratiques médiales documentaires à partir du contexte italien contemporain, et des auteurs tels que Michelangelo Frammartino, Gianfranco Rosi, Pier Paolo Pasolini.

Guillaume Bourgois

- maître de conférences en Etudes cinématographiques (Univ. de Grenoble Alpes)
Il travaille sur le cinéma portugais, les oeuvres de J-L Godard, le cinéma moderne américain et les films de Werner Herzog. Il a publié de nombreux articles ainsi qu’un ouvrage d’analyse du film L’Etrange affaire Angélica de Manoel de Oliveira (De L’incidence, 2013).

Marion Poirson

- maître de conférence-HDR en cinéma, Université Paul Valéry - Montpellier

Ses axes de recherche sont le cinéma et le sacré, jeux-vidéo et réalité virtuelle, cinéma et politique. 

Alexis Jacquand

- cinéaste

Diplômé de l'Ecole régionale des Beaux-Arts de Valence et du master Documentaire de création (Université Stendhal Grenoble 3 / Ardèche Images), sa pratique artistique s'articule autour du dessin, de la vidéo et du cinéma documentaire. 

Association d'éducation citoyenne travaillant sur l'image au sens large (image de soi, image des autres, stigmatisation médiatique, préjugés). Elle s'attache à faire émerger des voix que l'on entend peu ou mal et permet à chacun de s'emparer de thèmes de société, de participer aux débats et d'y trouver sa place.