Rencontres Ethnologie et Cinéma

VIIe Rencontres  autour du film ethnographique

Rencontres Ethnologie et Cinéma1er-5 avril 2003

VIIe Rencontres autour du film ethnographique

Printer-friendly version

" Mémoire et récit " pourrait servir de sous-titre à cette 7è édition d'Ethnologie et Cinéma.

En commençant par la transposition d'un événement historique (La Commune, la révolution parisienne et ouvrière de 1871) et en continuant par une pellicule soumise à la torture des ateliers de cinéma MTK (Méli, Mélo, Mali), c'est bien ce rapport du récit à la mémoire que nous interrogerons tout au long du programme de cette semaine, organisé autour de quatre thèmes.

Thématiques

Ecritures ethno-cinématographiques

Chaque année une de nos thématiques est consacrée aux liens qu'entretiennent l'écriture cinématographique et l'ethnologie. Jean Eustache, a produit une oeuvre importante marquant l'histoire récente du cinéma (La maman et la putain, Une sale histoire). Auteur d'un cinéma libre il souligne, à travers les 4 films proposés, l'ambiguïté de tout travail de cinéma sur la réalité. Son style, qui allie respect du réel et manipulations sous toutes ses formes, donne une force à ces documents qui résistent à l'usure du temps. La caméra de Denis Gheerbrant capte des témoignages (friches industrielles en banlieues, campings de la côte espagnole) et cherche à les mettre en relation : une ethnologie en train de se faire, en images.

Filmer la contestation

La contestation est comme une "héroïne" du cinéma documentaire. Grâce aux caméras on peut vivre l'événement au plus près, prisonnier entre char et bulldozer pendant le siège de Ramallah, ou au-dessus de la foule pendant la révolution roumaine. Actives au fil des jours, des mois, ou des années, elles offrent la perspective nécessaire pour suivre et raconter la lutte des dockers de Liverpool contre les emplois précaires, l'expérience d'autogestion par des mineurs Gallois, les conséquences de la fermeture d'une usine de construction automobile aux Etats-Unis.

Histoires franco-algériennes

Le documentaire historique, Les trois couleurs d'un empire, retrace avec rigueur et objectivité l'histoire tumultueuse et passionnelle des relations entre la France et l'Algérie. Les autres films décrivent des relations particulières, subjectives, parfois irrationnelles, celles qui se sont nouées à travers le vécu et les sentiments de gens : pieds-noirs en Algérie, émigrés ou harkis en France.

Les Aborigènes

Littéralement ceux qui vivent sur la terre de leurs ancêtres, mais en réalité un ensemble de communautés qui, si elles relèvent de la même culture, présentent chacune leurs particularités. En suivant la vie quotidienne de deux familles Mandjindjara du désert de l'ouest de l'Australie, et d'un clan Yolngu de Terre d'Arnhem, nous appréhendons l'univers spirituel et artistique de ces natifs dans un contexte contemporain.