Rencontres Ethnologie et Cinéma

Syndicate content

Keyword “La pensée sauvage”

Cette programmation fait référence au concept élaboré par Claude Lévi-Strauss qui a inspiré de nombreux cinéastes occidentaux séduits par les cultures dites primitives. Certains ont voulu décrire des sociétés avant qu’elles ne disparaissent, d’autres ont initié des indigènes au maniement de la caméra, l’auto-ethnographie. Les catégories «d’homme sauvage» et «d’homme civilisé» se renvoient en fait dos à dos et reflètent leur appartenance à une humanité commune.

Film

Le Quattro volte

Dans un vieux village de montagne en Calabre, un berger vit ses ultimes instants de vie entouré par ses chèvres. Un jour un chevreau s’égare et se retrouve seul au pied d’un majestueux sapin. C’est cet arbre que choisissent les villageois pour célébrer la fête de la « Pita ». À travers quatre récits enchâssés, le film se veut une ode à la vie et ses quatre règnes : ceux de l’humain, de l’animal, du végétal et du minéral aux correspondances mutuelles intimes et secrètes...
Ce film de fiction, s’inspire des films de Vittorio de Seta, en mettant en scène notamment des rituels que celui-ci avait filmés dans ses documentaires. Par ailleurs, Frammartino adopte une forme de distance avec les personnes qu’il filme, comme de Seta filmait à distance les protagonistes de ses documentaires ; un moyen de se rapprocher des hommes comme de la réalité, et de son surréalisme.
Grand Prix du festival du cinéma italien d’Annecy 2010
88'' | Italie | italien | direction : Michelangelo Frammartino

Rencontres Ethnologie et Cinéma5-17 Octobre 2009

XIIIe Rencontres Ethnologie et Cinéma

Pour sa XIIIe édition, l’équipe d’Ethnologie et Cinéma déplace la date de ses Rencontres à l’automne. Changement de saison pour un nouveau rendez-vous offrant encore et toujours un large éventail de genres cinématographiques. À travers quatre thèmes distincts et plus de trente films, sont explorés des imaginaires qui témoignent de la diversité culturelle dans un contexte de mondialisation. Et comme chaque année, les projections font l’objet de discussions entre le public et les intervenants.